Vaccination Covid-19 : quel bilan tirer à la fin août ?

Vaccination Covid-19 : quel bilan tirer à la fin août ?
(illustration)

publié le mardi 31 août 2021 à 21h25

L'exécutif visait un objectif de 50 millions de primo-vaccinés au 1er septembre. Si ce chiffre n'est pas encore atteint, la France reste sur le "bon chemin", juge le Premier ministre.

A quelques jours près par rapport à l'objectif initial, l'exécutif est en passe de gagner son pari des 50 millions de Français ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. Ce cap ne sera pas franchi au 31 août comme escompté, mais "autour de la rentrée", estime une source au sein de l'exécutif citée par Le MondeAu soir du 31 août, 48.638.743 personnes (soit 72,1% de la population totale) ont ainsi reçu au moins une injection sur environ 58 millions de personnes éligibles.


Parmi elles, 44.260.593 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (65,6% de la population totale). La pression hospitalière due au Covid-19, elle, reste contenue, confirmant une stabilisation des principaux indicateurs sanitaires de l'épidémie


Derrière le Portugal, le Danemark, et l'Espagne, la France fait ainsi partie des pays à la plus forte couverture vaccinale, devant les Etats-Unis Israël, ou encore le Royaume-Uni.

Quelle part de non-vaccinés dans la population éligible ?

Moins de 10 millions de Français éligibles à la vaccination contre le Covid n'ont encore reçu aucune dose, a indiqué le ministère de la Santé mardi 31 août, disant porter une "attention particulière" aux 600.000 personnes de plus de 80 ans dans cette situation. "On est tombés le 29 août sous les 10 millions de personnes qui ne sont pas vaccinées" parmi les Français de 12 ans et plus, a indiqué le ministère lors d'un point presse en ligne.

"Elles sont plus que jamais invitées à aller se faire vacciner, c'est un impératif de santé publique", a-t-on ajouté de même source, alors que se profile l'obligation vaccinale pour de nombreuses professions (dont les soignants) mi-septembre et l'entrée en vigueur du pass sanitaire pour les adolescents fin septembre.

La campagne se poursuit au rythme d'environ 3 millions d'injections par semaine, dont un peu moins de 1 million de premières doses. Les moins de 50 ans représentent "les plus gros réservoirs de personnes qui restent à vacciner" en chiffres absolus. Sur les 10 millions non encore immunisés, on recense ainsi 2 millions de 12-17 ans, 2,5 millions de 18-34 ans et 2,2 millions de 35-49 ans, a détaillé le ministère.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.