Vaccination contre le Covid-19 : les injections des 3e doses ont débuté dans les Ehpad

Vaccination contre le Covid-19 : les injections des 3e doses ont débuté dans les Ehpad
Vaccination d'un résident dans un Ehpad de Bobigny le 30 décembre 2020.

publié le lundi 13 septembre 2021 à 10h44

La nouvelle campagne de vaccination contre le Covid-19 a débuté lundi 13 septembre dans les Ehpad. 

Il s'agit de faire grimper les anticorps des personnes à risque. La campagne de rappel de vaccination de Covid-19 a été lancée lundi 13 septembre, comme annoncé par Matignon, dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). En tout ce sont 550.000 personnes parmi les plus fragiles qui sont concernées, précise Le Parisien. 




Ce troisième rappel vise à faire remonter les anticorps chez les personnes vaccinées en début d'année 2021, les plus fragiles. Invité de RTL le 26 août, Jean Castex avait indiqué que la troisième dose était jugée nécessaire parce que "la protection vaccinale chez certaines personnes -les plus fragiles, les plus âgés- baisse". Le chef du gouvernement avait rappelé qu'il fallait "un délai d'environ six mois entre la deuxième et la troisième dose".

18 millions de Français concernés

Cette nouvelle est chaudement accueillie dans le secteur, notamment après la découverte d'un cluster cet été parmi les résidents et personnels vaccinés dans un Ehpad de Palavas-les-Flots (Hérault), dont se souvient le Parisien. Certains pensionnaires "sont particulièrement fragilisés et ont une immunité défaillante, donc nous sommes satisfaits d'avoir une date pour la troisième dose", a commenté Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa (Ehpad privés), interrogée par l'AFP.




L'accès à la troisième dose est possible depuis le 1er septembre. Cette campagne a d'abord été lancée auprès des plus de 80 ans, des immunodéprimés et d'autres personnes jugées à très haut risque de développer une forme grave de Covid-19, comme les malades de cancer en cours de traitement, ou les patients dialysés.

Après les Ehpad, la campagne devrait être rapidement étendue aux plus de 65 ans. Au total, le ministère de la Santé estime que 18 millions de Français seront concernés par cette campagne de rappel, due au fait que les vaccins injectés il y a quelques mois donnent des signes d'affaiblissement, notamment face au variant Delta, plus contagieux.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.