Vaccination contre le Covid-19 : ce nouvel outil qui pourrait changer la vie des Français

Vaccination contre le Covid-19 : ce nouvel outil qui pourrait changer la vie des Français©Panoramic

, publié le vendredi 02 avril 2021 à 19h38

Le fondateur du site Covid Tracker, Guillaume Rozier, a développé et lancé, ce jeudi 1er avril, un moteur de recherche appelé "Vite ma dose !". Cet outil, disponible sur Covid Tracker, a pour objectif de faire gagner du temps aux Français éligibles à la vaccination, rapporte BFMTV. 

Et si les minutes, voire les heures, passées devant l'ordinateur sur le site Santé.fr à chercher un créneau disponible près de chez soi pour se faire vacciner appartenaient au passé ? Si cela pouvait paraître utopique il y a peu, Guillaume Rozier, le fondateur du site Covid Tracker, qui publie tous les jours des données et statistiques sur la pandémie de coronavirus, l'a rendu réel.

Et ce, grâce à la création d'un nouveau moteur de recherche, "Vite ma dose !", lancé ce jeudi 1er avril, explique BFMTV

Le but de cette nouveauté ? Faire gagner du temps aux Français dans leur prise de rendez-vous pour se faire vacciner contre le Covid-19. Comment fonctionne ce moteur de recherche ? Il détecte automatiquement le prochain créneau disponible en fonction des départements sur Doctolib. De quoi éviter de longues minutes de casse-tête devant son écran. BFMTV ajoute que "Vite ma dose !", d'ailleurs accessible depuis Covid Tracker, se base sur les données fournies par le ministère de la Santé. Cet outil est également mis à jour plusieurs fois par jour afin de rendre un peu plus facile encore la recherche des Français. 


"Vite ma dose !", un outil précieux pour accélérer la vaccination ? 

L'un des atouts de "Vite ma dose !" est également qu'il permet à ses utilisateurs "d'accéder aux pages de réservation des centres n'ayant plus de place détectée", et ce "au cas où une place se libère entre deux réactualisations, ou en cas de non-détection", comme l'a spécifié Guillaume Rozier sur son compte Twitter ce jeudi 1er avril, en dévoilant sa nouvelle invention. D'après BFMTV, ce nouveau service pourrait bientôt être étendu aux trois autres plateformes (KelDoc, Maiia et Clickdoc) choisies par le gouvernement pour mettre un coup d'accélérateur à la campagne de vaccination.  

Le lancement de cet outil intervient dans un contexte épidémique très tendu. Emmanuel Macron a notamment annoncé, mercredi 31 mars, l'extension des mesures de confinement déjà en vigueur dans 19 départements à l'ensemble du territoire métropolitain ou encore la fermeture des établissements scolaires pour une durée de trois semaines afin de lutter contre la troisième vague de Covid-19. Mais surtout, le gouvernement insiste sur une accélération importante de la vaccination dans l'Hexagone et vise les 30 millions de vaccinés d'ici cet été. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.