Vaccination anti-Covid-19 : quand Jean Castex joue les standardistes

Vaccination anti-Covid-19 : quand Jean Castex joue les standardistes
Jean Castex et Olivier Véran le 14 janvier à Metz.

, publié le jeudi 14 janvier 2021 à 13h42

Le Premier ministre était jeudi matin au CHR de Metz pour y visiter un centre de vaccination et un centre de prise de rendez-vous pour l'ouverture des inscriptions à la vaccination contre le Covid-19 pour les 75 ans et plus.

Alors que s'ouvre jeudi 14 janvier la campagne de vaccination des plus de 75 ans résidant à domicile, avec l'ouverture des inscriptions pour une vaccination à partir de 75 ans, le Premier ministre Jean Castex s'est rendu au CHR de Metz dans la matinée pour y visiter un centre de vaccination et un centre de prise de rendez-vous, décrochant lui-même le téléphone pour répondre à un appel. 

Casque d'opérateur téléphonique sur la tête, accroupi devant un écran d'ordinateur, le Premier ministre tapote sur le bras de son voisin et lui fait corriger une date de naissance mal enregistrée. "On va commencer par votre maman. Quel est son nom s'il vous plaît ? Son prénom ?"

Au bout du fil, la fille de Monique et d'Etienne, tous deux âgés de plus de 75 ans, ont décroché un rendez-vous pour se faire vacciner lundi prochain en début d'après-midi à l'hôpital Bel Air de Thionville. En raccrochant, le Premier ministre, qui ne s'est pas présenté lors de l'appel, sourit de sa farce : "Je suis resté discret, sinon elle aurait peut-être annulé le rendez-vous !"

De la "patience" face au "rush"

Plus tard, à la fin de sa visite à l'hôpital de Mercy à Metz, le chef du gouvernement, cible de nombreuses critiques pour le démarrage jugé poussif de la campagne de vaccination,  a répété sa satisfaction devant l'augmentation "de l'adhésion à la vaccination". De fait, les sept standardistes du centre d'appel de l'établissement répondent à la chaîne. 

"J'en profite pour dire qu'il faudra aussi être patient, parce qu'évidemment ça va susciter un rush, c'est tout à fait normal", a-t-il également souligné, en relevant que "les rendez-vous vont s'étaler".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.