Vaccin : la première dose a été administrée en France à une femme de 78 ans, à Sevran

Vaccin : la première dose a été administrée en France à une femme de 78 ans, à Sevran
"Je suis émue", a déclaré Mauricette après s'être fait vacciner.

, publié le dimanche 27 décembre 2020 à 11h18

A Sevran, Mauricette, une femme de 78 ans a été la première personne en France à se faire vacciner contre le Covid-19 en France ce dimanche 27 décembre.

Ce dimanche 27 décembre, une vingtaine de personnes âgées et de soignants doivent se faire vacciner contre le Covid-19, quelques jours après le feu vert donné au produit de Pfizer/BioNTech par l'Union européenne. Un espoir après une année 2020 endeuillée par un virus qui a fait plus de 62.500 morts dans le pays.


En France, la première personne a avoir reçu le vaccin est une femme de 78 ans, à l'hôpital René-Muret de Sevran, en Seine-Saint-Denis.

"Un moment intense et porteur de tellement d'espoirs", a réagi Aurélien Rousseau, directeur général de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France, dans un message sur Twitter accompagné d'une photo de la vaccination.


"Je suis émue"

"Je suis émue", a déclaré cette femme, Mauricette, une ancienne aide ménagère, vaccinée vers 11h00 au sein de l'unité de soins de longue durée de cet établissement dépendant de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP). Une vingtaine de personnes âgées et de soignants doivent être vaccinés dimanche lors du lancement symbolique de la campagne vaccinale française, à Sevran puis Dijon.

"Ca chauffe!", a lancé cette ancienne habitante du Bourget (Seine-Saint-Denis) après avoir reçu l'injection du vaccin développé par l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech. Souriante, elle a été applaudie par le personnel hospitalier présent, a constaté la journaliste de l'AFP. C'est ensuite un médecin cardiologue de 65 ans, le Dr Jean-Jacques Monsuez, qui a été vacciné, peu avant 11h20.

Les premières injections de vaccin contre la Covid-19 marquent le lancement d'une campagne en trois phases, des plus vulnérables jusqu'au reste de la population, avec l'objectif pour le gouvernement d'immuniser 15 millions de personnes d'ici l'été.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.