Vaccin : l'OMS recommande de continuer la vaccination avec AstraZeneca

Vaccin : l'OMS recommande de continuer la vaccination avec AstraZeneca©Fred TANNEAU / AFP

publié le lundi 15 mars 2021 à 19h28

"Nous ne voulons pas que les gens paniquent et, pour le moment, nous recommandons que les pays continuent de vacciner avec AstraZeneca", a déclaré la cheffe scientifique de l'OMS Soumya Swaminathan lors d'une conférence de presse à Genève.

Les pays d'Europe suspendent, les uns après les autres, l'utilisation du vaccin AstraZeneca, après de graves problèmes sanguins chez des personnes vaccinées. L'OMS a néanmoins recommandé ce lundi 15 mars de continuer à vacciner avec ces doses, par la voix de la cheffe scientifique. L'organisation va réunir mardi son groupe d'experts pour étudier la sécurité du vaccin.


"Nous ne voulons pas que les gens paniquent et, pour le moment, nous recommandons que les pays continuent de vacciner avec AstraZeneca", a déclaré Soumya Swaminathan lors d'une conférence de presse à Genève.

"Jusqu'à présent, nous n'avons pas trouvé d'association entre ces événements et le vaccin", a-t-elle ajouté.

La scientifique a aussi indiqué qu'à ce stade, le bénéfice de la vaccination l'emporte sur les risques liés au Covid-19.

"D'après ce que nous avons vu jusqu'à présent dans les données préliminaires, il n'y a pas d'augmentation du nombre de cas d'événements thromboemboliques", a-t-elle également dit.

En première ligne dans la lutte internationale contre la pandémie, l'OMS a toutefois annoncé qu'elle allait réunir mardi son groupe d'experts sur la vaccination pour étudier la sécurité du vaccin développé par la firme anglo-suédoise AstraZeneca.

"Le Groupe consultatif d'experts de l'OMS sur la vaccination a examiné les données et est en contact étroit avec l'Agence européenne des médicaments. Et nous nous réunirons demain", a déclaré le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus.

AstraZeneca suspendu "par précaution"

Alors que Berlin et Rome venaient de suspendre la vaccination avec le sérum d'AstraZeneca, Emmanuel Macron a annoncé que la France faisait de même "par précaution" dans l'attente d'un avis de l'autorité européenne du médicament (EMA).

Le chef de l'Etat a dit que cet avis serait rendu mardi après-midi. Mais l'EMA a indiqué un peu plus tard que sa "réunion extraordinaire" n'aurait lieu que jeudi, tout en affirmant que les avantages du vaccin AstraZeneca l'emportent toujours sur les risques.

Emmanuel Macron a également dû s'exprimer sur un possible reconfinement en Ile-de-France, indiquant seulement qu'il prendrait "sans doute de nouvelles décisions dans les jours qui viennent" mais "de manière adaptée et proportionnée".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.