Vaccin contre le Covid-19 : l'utilisation d'AstraZeneca étendue aux "65-75 ans" présentant des comorbidités, annonce Olivier Véran

Vaccin contre le Covid-19 : l'utilisation d'AstraZeneca étendue aux "65-75 ans" présentant des comorbidités, annonce Olivier Véran
Le ministre de la Santé, Olivier Véran.

, publié le lundi 01 mars 2021 à 21h10

L'efficacité de ce vaccin chez les plus de 65 ans était jusqu'alors discutée, faute de données suffisantes dans cette tranche d'âge lors des essais cliniques.

L'utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 va être étendue aux personnes âgées de 65 à 75 ans présentant des comorbidités, a déclaré ce lundi 1er mars le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur le plateau de France 2. L'efficacité de ce vaccin chez les plus de 65 ans était discutée, faute de données suffisantes dans cette tranche d'âge lors des essais cliniques.


"La Haute autorité de santé considère désormais, depuis aujourd'hui, que tous les vaccins dont nous disposons en France - le AstraZeneca, le Pfizer et le Moderna - ont une efficacité qualifiée de remarquable pour préserver les gens, les protéger des risques d'une forme grave du Covid-19", a affirmé le ministre de la Santé.

"Ainsi, je peux acter que désormais, toutes les personnes qui sont âgées de 50 ans et plus et qui ont ce qu'on appelle des comorbidités - des fragilités comme le diabète, l'hypertension, un antécédent de cancer - peuvent se faire vacciner avec AstraZeneca sans limite d'âge, donc les 50 ans et plus, incluant les 65-75 ans, chez leur médecin traitant, dans l'hôpital qui les suit lorsqu'ils ont une maladie chronique, et bientôt, dans quelques jours, en pharmacie", a fait savoir Olivier Véran.

Puis d'ajouter que "pour les personnes qui ont 75 ans et plus, c'est toujours le Pfizer ou le Moderna, en centre de vaccination."

Une efficacité de plus de 80% pour Pfizer et AstraZeneca

Une étude menée en conditions réelles au Royaume-Uni chez les plus de 70 ans et publiée ce lundi montre que les vaccins Pfizer et AstraZeneca contre le coronavirus sont "hautement efficaces" après une première dose, particulièrement sur les hospitalisations.


Cette étude de l'organisme Public Health England (PHE), qui n'a pas encore été évaluée par un comité de lecture, conclut que ces deux vaccins présentent une efficacité de plus de 80% pour prévenir les hospitalisations chez les plus de 80 ans trois à quatre semaines après la première injection.

Le vaccin de Pfizer permet même de réduire de 83% les décès dus à la maladie.

Chez les plus de 70 ans, la protection contre les formes symptomatiques de la maladie quatre semaines après une première dose se situe entre 57 et 61% avec le vaccin Pfizer et entre 60 et 73% pour le vaccin Oxford-AstraZeneca.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.