Vaccin contre le Covid-19 : depuis l'allocution d'Emmanuel Macron, les délais pour prendre rendez-vous ont drastiquement bondi

Vaccin contre le Covid-19 : depuis l'allocution d'Emmanuel Macron, les délais pour prendre rendez-vous ont drastiquement bondi©Panoramic (photo d'illustration)

publié le lundi 19 juillet 2021 à 11h54

Le 12 juillet dernier, Emmanuel Macron annonçait l'obligation vaccinale pour les soignants et l'extension du pass sanitaire. Depuis ces annonces, les prises de rendez-vous ont explosé, mais les délais pour en obtenir un aussi, relate BFM TV.

L'exécutif devrait probablement se réjouir.

Depuis l'allocution d'Emmanuel Macron, lundi 12 juillet, les prises de rendez-vous pour se faire vacciner ont explosé, détaille BFM TV. En se montrant plus ferme sur la vaccination, la rendant notamment obligatoire pour le personnel soignant ou pour ceux travaillant auprès de personnes fragiles, et en élargissant le pass sanitaire, c'était probablement l'effet escompté par le chef de l'État. Sur sept jours, soit depuis la prise de parole du président de la République, 3,7 millions de rendez-vous ont été pris sur Doctolib, soit environ 533 500 par jour. Avant, ce chiffre tournait davantage autour de 140 000 et stagnait nettement.



De nouvelles professions peuvent vacciner

Le problème, c'est que les délais pour obtenir un rendez-vous sont également en très forte hausse, explique BFM TV. Alors qu'avant, il fallait attendre en moyenne huit jours, ce délai est passé à onze jours le 12 juillet, puis est monté jusqu'à 17,4 jours le 14 juillet, un record depuis février. Dorénavant, le délai se stabilise autour de deux semaines. Le média note néanmoins des disparités entre les départements. Dans le Finistère et la Manche, il faut prendre son mal en patience et attendre jusqu'à presque un mois. Un casse-tête que le gouvernement va devoir régler, d'autant que ce dernier prône une ligne claire : "C'est soit la vaccination générale, soit le tsunami viral, il n'y a pas d'alternative", expliquait Gabriel Attal au Parisien, le 17 juillet.

Et d'esquisser de premières solutions. "Les personnels sont rappelés, Olivier Véran vient d'élargir la capacité de vacciner à d'autres professionnels, comme les masseurs-kinés ou les orthophonistes. Les centres de vaccination sans rendez-vous vont fleurir tout l'été dans les zones touristiques", a expliqué le porte-parole du gouvernement. La menace du variant Delta continue de planer sur l'Hexagone et le taux d'incidence est en hausse dans plusieurs départements, comme dans les Pyrénées-Orientales. Selon le site Covid Tracker, 36,8 millions de Français ont reçu une première dose et 29,2 millions ont un schéma vaccinal complet. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.