​Vaccin AstraZeneca : des médecins obligés de jeter des doses inutilisées

​Vaccin AstraZeneca : des médecins obligés de jeter des doses inutilisées©Panoramic

publié le mercredi 14 avril 2021 à 21h00

De nombreux médecins généralistes sont contraints de jeter des doses de vaccin AstraZeneca qui n'ont pas trouvé preneur, comme l'a montré LCI dans un reportage diffusé mercredi 14 avril.

Le vaccin AstraZeneca a beau avoir été considéré comme "très efficace" contre le Covid-19 par l'Agence européenne du médicament, il suscite toujours la défiance d'une partie de la population. Refroidis par les potentiels effets secondaires (risques de thrombose et de caillots sanguins) et guère mis en confiance par la suspension dont le sérum fait l'objet dans plusieurs pays européens, nombreux sont les Français souhaitant bénéficier d'un autre vaccin que celui élaboré par le laboratoire britannico-suédois. 



Chez les médecins et les pharmaciens, les annulations s'enchaînent

Un rejet constaté par les médecins qui, en raison de l'annulation des rendez-vous pour vaccination, sont contraints de jeter des doses à la poubelle. "Rien que ce week-end, quatre patients ont annulé leur vaccination", a ainsi raconté un généraliste installé à Toulouse (Haute-Garonne) lors d'un reportage diffusé sur LCI, mercredi 14 avril. Le professionnel de santé, qui n'a pas réussi à trouver de personnes intéressées pour récupérer les créneaux vacants, comprend cette situation. "Il y a tellement d'informations contradictoires sur AstraZeneca", concède-t-il.

En Haute-Garonne, des habitants préfèrent donc se rendre dans des vaccinodromes pour avoir accès au vaccin Pfizer, plutôt que de se voir injecter une dose d'AstraZeneca chez un généraliste ou un pharmacien, qui constatent des annulations en pagaille. Résultat : ces derniers jettent un nombre conséquent de doses périmées, ce qui engendre du gaspillage. Et ce alors que la France entend accélérer sa campagne de vaccination.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.