"Vaccidrive" : ces centres d'un nouveau genre qui débarquent en France

"Vaccidrive" : ces centres d'un nouveau genre qui débarquent en France©Panoramic

publié le lundi 29 mars 2021 à 11h00

Un lieu permettant aux Français de se faire vacciner sans jamais descendre de leur voiture devrait ouvrir ses portes dans l'Hérault, dévoile France Bleu. Ouverture prévue dans une semaine.

C'est un nouveau genre de centre de vaccination qui devrait voir le jour dans quelques jours en France.

Selon France Bleu, le groupe Cap Santé va ouvrir, début avril, le premier "vaccidrive" de France sur le parking des urgences de sa clinique à Saint-Jean-de-Védas, dans l'Hérault. Le projet sera situé aux portes de Montpellier et au bord de l'autoroute A709 pour un accès le plus pratique possible. Cap Santé a déjà reçu la validation de la direction générale de l'Offre de soins pour implanter ce "vaccidrive" et n'attend plus que les autorisations de l'Agence régionale de santé et de la préfecture de l'Hérault.

Le site de Saint-Jean-de-Védas sert déjà depuis plusieurs mois de centre de vaccination classique, avec un rythme de 700 injections par semaine. "Nous souhaitons doubler ce chiffre, voire le tripler avec l'installation du drive", a détaillé à la radio locale Lamine Gharbi, président de Cap Santé.



Dans le détail, pour se faire vacciner directement dans sa voiture, il faudra prendre rendez-vous sur Doctolib. Le diagnostic pré-vaccination ainsi que le temps de repos de 15 minutes après l'injection se feront également sans jamais descendre du véhicule. "C'est une arme dans la campagne de vaccination", s'est réjoui le président de Cap Santé qui estime que ce "vaccidrive" permettra de donner un grand coup d'accélérateur dans la campagne vaccinale.

10 millions de premières doses mi-avril

Ce centre d'un nouveau genre devrait également venir renforcer l'ouverture de vaccinodromes dans toute la France. Franceinfo rappelle en effet que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé, le 22 mars dernier, l'ouverture d'au moins 35 grands centres de vaccination contre le Covid-19 dans tout l'Hexagone. Objectif : "10 millions de primovaccinés à la mi-avril", avait-il alors détaillé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.