Vacances de la Toussaint : dans quels pays les Français peuvent-ils voyager ?

Vacances de la Toussaint : dans quels pays les Français peuvent-ils voyager ?©Panoramic (photo d'illustration)

publié le samedi 23 octobre 2021 à 18h42

Les vacances de la Toussaint démarrent ce samedi 23 octobre. Avec une circulation amoindrie du virus, certains Français penchent pour un voyage à l'étranger.

Sud Ouest et Midi Libre font le point sur les destinations autorisées.

Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas. Il y a deux ans, lors des vacances de la Toussaint, personne n'aurait imaginé devoir vérifier si la situation sanitaire permettait de voyager. En 2020, en plein confinement, c'était tout simplement impensable. Mais cette année, les Français entrevoient la fin progressive de la crise sanitaire, avec une propagation plus mesurée du virus sur le territoire. Alors à l'ouverture des vacances scolaires, samedi 23 octobre, la tentation d'organiser un voyage peut être tentante. Mais où est-il possible d'aller ? D'abord, il convient de noter que les personnes possédant un schéma vaccinal complet vont avoir beaucoup moins de difficulté que celles non-vaccinées, précise Sud Ouest



Les pays de l'UE à privilégier ? 

Que ce soit pour un week-end, quelques jours, une semaine ou plus, les pays de l'Union européenne sont les plus simples d'accès, et avec le moins de contraintes. Tous ces territoires font partie des "zones vertes" établies par le gouvernement. Le pass sanitaire, dans sa version européenne, permet de se rendre dans tous, en plus de l'Islande, de la Norvège ou de la Suisse (avec néanmoins un test à ses frais à faire entre quatre et sept jours après l'arrivée sur le territoire). Pour revenir en France, un schéma vaccinal complet ou un test PCR de moins de 72 heures est requis. Sud Ouest précise également que des formulaires spécifiques peuvent être demandés pour aller en Espagne ou en Italie, ajoute Midi Libre. Pour les Outre-mer, en Guadeloupe, Martinique ou Guyane notamment, un isolement d'une semaine est obligatoire à l'arrivée et au retour. 

La donne est moins simple pour traverser la Manche jusqu'au Royaume-Uni. Si les Français vaccinés ont désormais l'autorisation de s'y rendre, il faut prouver avoir pris un rendez-vous pour un test PCR dans les 48 heures après l'arrivée. Pour les non-vaccinés, il convient de réaliser un test de moins de 72 heures, de fournir la preuve que deux autres, lors des deuxième et huitième jours, sont prévus, et respecter dix jours d'isolement. Pour rentrer, une attestation sur l'honneur stipulant ne pas avoir de symptômes suffit pour les vaccinés, alors que dans le cas contraire, un test PCR de moins de 72 heures, une attestation, un test antigénique et un isolement de sept jours sont demandés. 

Des vérifications à faire en amont du voyage

Aux Etats-Unis, l'interdiction pour les voyageurs étrangers sera levée le 8 novembre, pour les personnes entièrement vaccinées. Un test négatif de moins de trois jours suffit. Au-delà de ces pays "verts", d'autres sont classés "oranges", un motif impérieux est obligatoire pour se rendre dans beaucoup de pays d'Afrique ou au Mexique, par exemple. Enfin, voyager dans les pays rouges - la Russie, la Turquie, Cuba, le Costa Rica ou encore l'Iran - est vivement déconseillé par le gouvernement français en raison de la circulation du virus dans ces zones. Un motif impérieux est obligatoire auquel cas. D'autres pays gardent leurs frontières fermées : Australie, Nouvelle-Zélande, Chine, Japon, Philippines... Dans tous les cas, les autorités demandent à tous les voyageurs de consulter les règles spécifiques qui s'appliquent dans chaque pays, car la situation évolue rapidement, conclut Midi Libre

Vos réactions doivent respecter nos CGU.