Urgences de Rennes : quatre soignants agressés par une patiente, selon un syndicat

Urgences de Rennes : quatre soignants agressés par une patiente, selon un syndicat
Un fourgon de pompiers devant le CHU de Nantes (illustration)

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 11 juin 2019 à 10h10

Selon le syndicat Sud-Santé d'Ille-et-Vilaine, une patiente aurait violenté quatre membres du personnel soignant du CHU de Rennes, lundi 10 juin. Cet incident intervient au cœur d'un contexte de mobilisation sociale dans les hôpitaux, face au projet de loi Santé.

Le syndicat Sud rapporte une agression survenue lundi 10 juin, au CHU de Rennes.

Selon un communiqué, une jeune patiente aurait frappé une infirmière, un médecin, et deux aides-soignants. Selon le site d'information régionale Le Télégramme, cinq agents de sécurité ont dû intervenir pour maîtriser l'assaillante. Les victimes de l'agression ont décidé de porter plainte.



Cette agression "fait partie des situations de violences auxquels sont confrontés quotidiennement les personnels soignants", dénonce le syndicat Sud Santé-Sociaux 35. "En grève depuis plusieurs semaines à Rennes comme dans toute la France, les personnels dénoncent ces situations de tensions générées bien souvent par des délais de prise en charge trop inadaptés", déplore encore le syndicat.
L'incident rapporté s'inscrit sur fond de crise des urgences. A l'hôpital parisien de Saint-Antoine, selon le collectif Inter-Urgences, "15 paramédicaux sur 19, épuisés par leurs conditions de travail, n'ont pas pu prendre leur poste" samedi 8 juin et "trois paramédicaux de l'équipe de jour ont dû rester pour continuer de prendre en charge les patients", travaillant ainsi "18 heures d'affilée" en attendant "la relève de l'équipe du lendemain". "La direction dit avoir le droit de les obliger à travailler 18 heures durant", a indiqué dans un communiqué ce collectif, accusant d'"inconscience" une direction qui "met en danger son personnel et les patients".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.