Université de Grenoble : plus d'un million d'euros de dégâts

Université de Grenoble : plus d'un million d'euros de dégâts
(Photo d'illustration)
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 25 mai 2018 à 18h31

Pour le directeur de l'université Grenoble-Alpes, Joris Benelle, "il faudra attendre janvier 2019 pour pouvoir réutiliser le bâtiment".

Après plusieurs semaines d'occupation des locaux de l'université de Grenoble, pour protester contre la loi Vidal, les étudiants ont quitté les lieux jeudi 24 mai en laissant derrière eux de nombreuses dégradations. Une facture qui pourraient s'élever à plus d'un million d'euros, selon la présidence de l'université.



Tags sur les murs, dans les amphithéâtres, chaises renversées, matériel informatique volé, système sécurité incendie cassé, toiture végétalisée détruite, Joris Benelle, directeur de l'université Grenoble-Alpes, ne s'attendait pas à ça.

Interrogé par Le Dauphiné Libéré, il fait part de son "sentiment de sidération, d'écœurement, de dégoût. Quand on voit ça, on ne peut pas dire autre chose, c'est incroyable. Les gens sont sans voix quand ils rentrent". Selon lui, "une ouverture en septembre est complètement illusoire. Je pense qu'il nous faudra attendre janvier 2019 pour pouvoir réutiliser le bâtiment".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU