Une soirée "DSK" fait scandale à Rouen

Une soirée "DSK" fait scandale à Rouen©Panoramic

6Medias, publié le vendredi 13 octobre 2017 à 18h57

Des étudiants kinés de Rouen ont eu l'étonnante idée d'organiser le 16 novembre prochain une soirée baptisée "DSK (Dirty Sexy Kiné)" provoquant un tollé au sein de plusieurs organisations étudiantes, révèle le site actu.fr.

Cette annonce publiée sur Facebook a immédiatement suscité de vives réactions parmi les étudiants. "Très sympathique quand des futurs soignants pensent que le viol et les violeurs, c'est un bon thème rigolo de soirée", dénonce Clémentine Le Duey, en référence à l'affaire du Sofitel à New York.

Sur les affiches de la soirée, on y voit la marionnette de DSK aux Guignols entourée de deux blondes très peu vêtues.

L'Union nationale des étudiants de France (Unef) a rapidement réagi en rappelant dans un communiqué l'existence d'une "charte des associations étudiantes" à Rouen. Cette dernière lancée en 2016 stipule que "sont prohibées toutes les activités qui méconnaîtraient le principe d'égalité des genres". En cas de non-respect de cette charte, les associations étudiantes s'exposent à la perte de leur agrément et de leurs subventions.

Le vice-président étudiant de l'Université de Rouen, Valentin Ducept qui se dit favorable à des sanctions demande "l'annulation de l'évènement".

L'association La Roukine, organisatrice de l'évènement, a répondu dans un communiqué à l'Unef. "En aucun cas, cette erreur malheureuse de notre communication n'avait pour intention la promotion des violences sexuelles, connues de tous, que nous dénonçons fortement et contre lesquelles nous nous battons".

Si l'association a modifié la description de son évènement, la soirée est quant à elle toujours maintenue.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU