Une polyhandicapée interdite par Vueling de voyager avec son fauteuil spécialisé

Une polyhandicapée interdite par Vueling de voyager avec son fauteuil spécialisé
La mère de la jeune femme envisage de porter plainte contre la compagnie aérienne (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le mardi 18 juillet 2017 à 09h29

Le 14 juillet dernier, privée de son siège conçu sur mesure pour prendre l'avion, Lucy a été contrainte de voyager sur les genoux de sa mère sur un vol Barcelone-Paris de la compagnie Vueling, révèle Le Parisien.

Pour fêter les 18 ans de sa fille, Amarantha Bourgeois avait offert un voyage à Barcelone à Lucy. La motricité et la tonicité de la jeune fille, équivalentes à celles d'un nourrisson de 3 mois, l'obligent à voyager avec un siège spécialisé afin de la maintenir correctement assise.



"J'ai mis trois mois à tout organiser.

J'ai contacté la compagnie Vueling pour connaître les dimensions de leurs sièges et faire réaliser un équipement sur mesure par un orthoprothésiste", explique au Parisien la mère de la jeune femme, qui a dû débourser 1.200 euros pour payer le fameux siège.

LA MOTRICITÉ D'UN BÉBÉ DE 3 MOIS

Or, si le voyage aller s'est très bien passé, au retour, le voyage retour a été "un cauchemar", raconte Amarantha Bourgeois sur Facebook. Le pilote a en effet refusé que la jeune fille pénètre dans l'avion avec son siège, estimant que celui-ci pouvait mettre "en danger la sécurité des autres passagers dans le cas d'une évacuation".

Lucy a donc été contrainte de voyager comme un passager lambda : "Elle ne tient pas assise, elle est épileptique. C'est une fille qui a un corps de 18 ans avec la motricité et la tête d'un bébé de 3 mois. Il faut bien imaginer que c'est une poupée de chiffon", confie encore sa mère.

"C'était très difficile d'asseoir Lucy qui ne tient pas assise, donc qui glisse complètement vers l'avant et qui finit par être en position allongée. Elle a d'ailleurs fait trois petites crises d'épilepsie sur un vol d'une heure et quart, au décollage et à l'atterrissage", déplore Amarantha Bourgeois, qui envisage de porter plainte pour discrimination contre Vueling.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.