Une pétition réclame l'accueil en France des féministes afghanes

Une pétition réclame l'accueil en France des féministes afghanes©SAJJAD HUSSAIN / AFP

publié le mercredi 18 août 2021 à 21h10

Certaines figures politiques telles que Najat Vallaud-Belkacem ont signé la pétition qui a réuni près de 75.000 signatures.

Si Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement a assuré que la France prendrait sa "juste part de réfugiés" afghans, notamment ceux qui ont aidé la France, la question reste en suspens concernant les militantes féministes, cible des Talibans. 


Près de 75.000 personnes et organisations avaient signé mercredi 18 août en fin de journée une pétition demandant au président Emmanuel Macron d'accueillir en France les femmes afghanes engagées pour la cause féministe qui souhaiteraient fuir leur pays après la prise de pouvoir par les talibans.

"La France s'enorgueillit de mener une diplomatie féministe. Quel soutien Emmanuel Macron compte-t-il offrir aux féministes afghanes qui risquent l'exécution si elles sont interceptées par les talibans ? Nous devons accueillir celles qui le souhaitent", affirme cette pétition lancée par l'association "Pourvoir féministe".

En Afghanistan, "la vie des activistes qui ont tenté d'améliorer les conditions de vie des femmes, des filles et des minorités" est désormais "particulièrement menacée", affirme cette pétition en faveur des "défenseuses des droits des femmes afghanes", et publié sur le site change.org. L'ancienne ministre socialiste de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem compte parmi les signataires, de même que l'association ONU Femmes France ou encore le collectif #NousToutes.

Elisabeth Moreno "résolument engagée"

L'association ECVF, qui rassemble des élus locaux - majoritairement de gauche - "engagés dans la lutte contre les violences faites aux femmes", a également appelé le président de la République à s'engager en faveur des femmes afghanes. Emmanuel Macron doit "mettre tout en oeuvre pour que l'ensemble de la communauté internationale, et notamment l'Union européenne, prenne part et organise l'accueil et la protection de ces femmes", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Cette mobilisation survient alors que la Commission européenne a appelé mercredi les Etats membres de l'UE à "accélérer" l'accueil sur leur sol de réfugiés afghans, soulignant qu'il fallait "prendre en considération la dimension du genre, (pour) que nous puissions aider des femmes et des filles". De son côté, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a assuré que la France serait "au rendez-vous" et répondrait "à son devoir de solidarité et d'humanisme", mais que l'accueil des réfugiés devait être coordonné "au niveau européen et au niveau international".

Interrogé par l'AFP sur la pétition de "Pourvoir féministe", le cabinet de la ministre déléguée chargée de l'Egalité femmes-hommes a indiqué qu'Elisabeth Moreno était "résolument engagée (...) dans la défense des filles et des femmes afghanes menacées". Cet engagement "s'inscrit dans le cadre de la diplomatie féministe" de la France, car "la défense des droits des femmes n'a pas de frontières", a indiqué Mme Moreno dans une déclaration transmise à l'AFP.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.