Une pétition contre "les tenues inappropriées" de Brigitte Macron

Une pétition contre "les tenues inappropriées" de Brigitte Macron©Panoramic

6Medias, publié le mercredi 27 septembre 2017 à 22h30

Le fondateur du mouvement citoyen de l'Égalité Nationale n'apprécie visiblement guerre Brigitte Macron. Après avoir lancé une pétition contre "le statut de Première dame", qui avait recueilli près de 320 000 signatures, Thierry Paul Valette vient cette fois d'en lancer une nouvelle contre "les tenues inappropriées de Brigitte Macron lors de représentations officielles".

Et celui qui intervient régulièrement sur LCI n'y va pas de main morte dénonçant les "robes 'bling-bling' à l'ONU" de la Première dame ou encore son look de "rockstar".

"Les cérémonies présidentielles ne sont pas des 'fashion-weeks', ni la 'montée des marches du Festival de Cannes'", peut-on lire dans la pétition, mise en ligne le 22 septembre sur le site "mesopinions.com". Pour Thierry Paul Valette, l'épouse du président de la République se livre à "une course effrénée de robes tape-à-l'œil avec Melania Trump".

Contacté par Closer, Thierry Paul Valette a détaillé le fond de sa pensée : "Brigitte Macron a été dans l'Éducation nationale on essaie d'expliquer aux élèves qu'il y a des manières de s'habiller selon les circonstances. C'est vrai que mettre une mini-jupe dans un style rock quand on va rencontrer un Prix Nobel, ce n'est pas adapté".

Le fondateur du mouvement citoyen de l'Égalité Nationale dénonce également "les photos sans cesse retouchées véhiculant le message qu'une femme n'a pas le droit de vieillir ni d'avoir des rides".

Selon lui, les tenues de Brigitte Macron s'inscrivent "dans une politique de communication outrancière qui font de l'ombre aux interventions politiques du Président". "On est clairement dans un calcul politique. Elle sait pertinemment que telle robe aura tel impact", explique-t-il à Closer.

Cinq jours après sa mise en ligne, la pétition contre "les tenues inappropriées" de Brigitte Macron comptabilisait plus de 3 850 signatures.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU