France

Une nouvelle solution pour les femmes enceintes qui habitent loin d'une maternité

Les femmes qui résident dans une commune située à plus de 45 minutes d’une maternité peuvent désormais bénéficier d'un hébergement temporaire proche avant leur accouchement, rapporte La Montagne, mercredi 15 février.

C'est un casse-tête qui concerne de plus en plus de femmes enceintes en France. Lorsqu'elles sont sur le point d'accoucher, les futures mamans doivent parfois parcourir plusieurs dizaines de kilomètres pour se rendre dans une maternité. Face à cette problématique, un décret adopté en avril 2022 propose une solution : un hébergement temporaire proche pour les femmes qui résident dans une commune située à plus de 45 minutes d'une maternité, relaient nos confrères de La Montagne, mercredi 15 février.

En Normandie, une quinzaine de maternités de la région ont disparu ces trente dernières années, dont celle de Bernay, dans l'Eure, qui a fermé ses portes en 2019. En Corrèze, sur les 279 villes du département, 26 se trouvent à plus de trois quarts d'heure d'une maternité, soit plus de 9% du territoire. Les exemples sont nombreux dans l'Hexagone. Avec ce nouveau dispositif, les femmes enceintes peuvent désormais solliciter un hébergement proche, jusqu'à cinq jours avant la date prévue du terme de leur accouchement. En cas de grossesse avec pathologie, elles peuvent même y rester jusqu'à 21 nuits.

Des hébergements pris en charge par l'Assurance maladie

Les établissements hospitaliers doivent mettre en place ces hébergements temporaires et non médicalisés, qui sont pris en charge par l'Assurance maladie. Mais bien avant ce décret, les problématiques de l'éloignement et du transport étaient déjà "étudiées lors de l’entretien prénatal avec les autres besoins", explique auprès du quotidien régional Delphine Vaudry, sage-femme coordinatrice à la maternité de Brive (Corrèze). "On adapte la prise en charge médicale à chaque situation. On propose également une hospitalisation de jour pour permettre à une patiente, habitant loin, de voir différents professionnels sur une journée et ainsi éviter les allers et retours", précise-t-elle.

publié le 15 février à 18h55, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux