Une majorité de jeunes Français musulmans placent la charia au-dessus des lois de la République

Une majorité de jeunes Français musulmans placent la charia au-dessus des lois de la République
Le sondage montre que les Français musulmans sont favorables au port du voile

publié le jeudi 05 novembre 2020 à 13h38

Laïcité, port du voile... : un sondage révèle une fracture entre les Français de confession musulmane et les autres. 

Selon ce sondage Ifop, 57% des jeunes Français musulmans considèrent la charia plus importante que les lois de la République. L'Ifop a réalisé cette enquête sur la laïcité et le rapport au religieux, commandée par le Comité Laïcité République (CLR), entre août et fin octobre 2020.

Le sondage montre une nette tendance à la division des opinions entre les personnes qui se déclarent musulmanes et celles qui ne le sont pas.



Des opinions très divisées sur le fait de montrer des caricatures

Ainsi, à la question sur le port de signes religieux ostensibles notamment pour les parents d'élèves accompagnant les enfants lors de sorties scolaires, 75% des Français se déclarant musulmans y sont favorables contre seulement 26% du reste des Français interrogés.

Toujours selon ce sondage publié dans le magazine Marianne, 57% des jeunes musulmans de 18 à 24 ans considèrent que la charia passe au-dessus des lois de la République. Un chiffre en hausse de 10 points par rapport à 2016.

Pour ce qui est de montrer des caricatures en classe, comme l'a fait le professeur assassiné Samuel Paty, là encore l'écart est considérable. 75% des Français pensent que les enseignants doivent continuer à montrer des caricatures afin d'enseigner la liberté d'expression. Mais ils ne sont que 36% du côté des Français de confession musulmane à approuver cette méthode.

88% des sondés favorables à la laïcité

Malgré tout, 88% des personnes interrogées se disent favorable au principe de laïcité et à la loi de 1905.

Pour Jean-Pierre Sakoun, président du CLR, interrogé par l'hebdomadaire Le Point, cette étude montre que les Français restent attachés au principe de laïcité. "C'est une bonne nouvelle, cela signifie que l'on est très loin d'une remise en cause de ce principe structurant de notre société", estime-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.