Une fête sur la « vertu des femmes » provoque un scandale

Une fête sur la « vertu des femmes » provoque un scandale©Google street view

6Medias, publié le mardi 14 août 2018 à 18h50

Une célébration censée récompenser une jeune femme « vertueuse » devait faire son retour dans l'Oise. Comme le rapporte francetvinfo.fr, la nouvelle fait scandale.
Bertrand Tribout compte bien retourner vers le futur.

Comme le rapporte francetvinfo.fr, le président de la Confrérie de Saint-Médard souhaite organiser la fête de la Rosière, une célébration censée récompenser une jeune femme « vertueuse », plus de 30 ans après la dernière édition. Lors de cette cérémonie dont les origines remonteraient au Ve siècle et qui devait être organisée à Salency (Oise), en juin 2019, une jeune femme est couronnée de roses, tous en célébrant ses « vertus » : sa bonté et sa jeunesse. « Cette fête est avant tout très charmante, champêtre et amusante », explique Bertrand Tribout à francetvinfo.fr. « Nous voulons plutôt célébrer la vraie probité de la jeune femme, le fait qu'elle soit gentille avec sa famille et ses proches, qu'elle soit prête à aider les autres », affirme-t-il. « C'est ce qui fait la spécificité de notre village. Il serait dommage de ne pas la conserver. »

« Une fête rétrograde et sexiste »

Problème : tout le monde ne partage pas son avis. Selon francetvinfo.fr, des internautes se sont insurgés contre l'emploi du mot « vertu », dénonçant une atteinte au droit des femmes. Le maire de la ville s'est livré à francetvinfo.fr : « Cela fait deux jours que je ne dors plus. »« Je reçois des messages d'associations féministes, qui me partagent leur sentiment d'indignation. » L'élu avait d'abord donné son autorisation à cette fête et avait même prévu que la mairie participe à son financement. Désormais, celui qui qualifie la fête de « rétrograde et sexiste » souhaite faire machine arrière. « Ce qui me dérange, c'est que j'ai l'impression que l'image de ma commune est salie par cette fête. Je me doutais que cela ferait jaser, mais pas à ce point-là ». Selon l'édile, au moins 70% des habitants du village seraient « contre » la remise en place de la fête de la Rosière.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU