Une femme en niqab sème la panique sur le périphérique

Une femme en niqab sème la panique sur le périphérique©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 25 mai 2016 à 19h40

chaos sur le périphérique parisien mardi 24 mai, dans la matinée. La circulation a été coupée pendant trois quarts d'heure dans les deux sens entre les portes de Pantin et d'Aubervilliers, dans le XIXe arrondissement.

Si des témoins ont d'abord cru à un accident, comme le rapporte Le Parisien, l'origine de la pagaille se trouve en fait dans l'interpellation d'une automobiliste portant un niqab et doublement fichée S.
L'histoire commence sur l'autoroute A6, dans le sud de Paris. Une automobiliste vêtue d'un voile intégral, seule à bord de son véhicule, échappe à un contrôle routier. Face à son refus d'obtempérer, l'immatriculation de sa voiture est relevée par les policiers et transmise à leurs collègues sur les ondes.
La femme est ensuite repérée sur le périphérique extérieur vers 10h15, puis bloquée et interpellée à hauteur de la porte de la Villette, au nord de Paris. Une heure plus tard, l'état-major de la préfecture de police décide de fermer le périphérique dans les deux sens et de faire intervenir une équipe de déminage.

Assignée à résidence

Après vérification, il s'avère que la conductrice, une habitante de l'Yonne âgée de 29 ans, fait l'objet de deux fiches S, pour « atteinte à la sûreté de l'État ». En plus de cette surveillance renforcée, la jeune femme est assignée à résidence depuis le mois de novembre, dans le cadre de l'état d'urgence.
Aucun explosif n'a été découvert par les équipes du laboratoire central de la préfecture de police. L'automobiliste a été placée en garde à vue, tandis qu'un commissariat parisien s'est chargé de l'enquête. Les automobilistes, eux, ont pu de nouveau circuler sur le périphérique aux alentours de midi. Pour rappel, la loi du 11 octobre 2010 interdit la dissimulation du visage dans l'espace public, même si l'habitacle d'une voiture ne correspond pas, à proprement parler, à l'espace public.

 
123 commentaires - Une femme en niqab sème la panique sur le périphérique
  • Bravo l'efficacité de la surveillance!
    Double fiche S et en balade, et refus d'obtempérer.
    Combien faudra t-il de morts pour que les lois soient respectées, et les bonnes décisions enfin prisent ?

  • Bonjour je suis catholique et je n'ai rien contre les musulmans , mais ce n'est pas pour ça que je montre avec aucun signe extérieur à la religion qui est la mienne.Donc on vit sa religion pour soi ,et on l'expose pas aux yeux des autres.

    encore un malheureux , tu n'as plus que tendre l'autre joue

  • Quand appliquerons-nous enfin les lois? Le voile intégral est interdit dans notre pays, alors que les forces
    de l'ordre arrêtent toutes celles qui contreviennent à la loi, cela devient intolérable de voir des niqabs et même
    de simples voiles sur les têtes de femmes dans la rue....

  • je croyait qu une loi de la république devait ètre appliquée pourquoi cette personne doublement fichée se promène habiller comme chez elle surtout quelle est assigné à résidence donc nos lois elle s en foute et les pietine à quand va s arreté cette mascarade quand nos politiques vont faire respecté les lois

  • Grâce à une loi d'octobre 2010: tiens, tiens; mais c'était une loi du temps de ce méchant N.Sarkozy pour les gens dits "de gauche" !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]