Une famille française ayant rejoint Daesh veut être jugée en France pour rentrer

Une famille française ayant rejoint Daesh veut être jugée en France pour rentrer©Panoramic

source RTL, publié le lundi 30 octobre 2017 à 11h50

Depuis leur cellule à l'est de la Syrie, sous la garde de combattants kurdes, des jihadistes français ont contacté leur famille, puis un avocat. Le califat est tombé.

Ils veulent désormais rentrer avec leurs trois enfants, dont un bébé d'un an né en Syrie.

Ils en appellent à la France, tout en acceptant par avance d'aller en prison, selon leur avocat, William Bourdon. "Ils veulent rentrer en France et ils sont prêts à répondre de leurs actes. Ils seront mis en examen et sans doute incarcérés. Ils le savent et trouvent même que c'est normal. Ils savent qu'ils ont fait l'erreur la plus gravissime de leur vie. Et cette lucidité me facilite la tâche."



Saisi par l'avocat, le quai d'Orsay n'a pas encore répondu. Le dossier est ultra-sensible. D'abord parce que les jihadistes français sont aux mains des Kurdes du PKK, qui pourraient vouloir les juger eux-mêmes. Si la France se dit prête à rapatrier les mineurs passés par Daesh, aucune position sur les adultes n'a été arrêtée. La ministre des Armées, Florence Parly, avait estimé que "c'était tant mieux" si des jihadistes français mourraient dans les combats à Raqqa.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1744 commentaires - Une famille française ayant rejoint Daesh veut être jugée en France pour rentrer
  • Ils ont joués et ils ont perdus maintenant il faut qu'ils assument et qu'ils soient jugés par la justice Kurde c'est sur avec la justice Kurde ça ne sera la justice à la Française.Il ne faudrait pas qu'ils reviennent sur notre territoire mais bon il ne faut pas se faire trop d’illusion avec ce gouvernement c'est comme s'il étaient déjà rentrés.

  • Inadmissible leur retour en France, écrivent beaucoup d'internautes. Mais qu'ils posent la question à une mère ou un père ayant appris qu'ils avaient aussi des petits enfants.
    Pourquoi ces enfants de la France ont'ils choisi ce chemin, il est difficile de croire que tous ont subit un endoctrinement. Il faudrait aussi rechercher les responsabilités politiques qui depuis 40 ou 50 années ont parqué ces enfants dans des citées sans âme leur donnant très peu à espérer. Surtout que leurs noms est presque toujours un handicap dans notre pays.
    Que pensent ces enfants des bombardements que subissent leurs familles au PO et au MO?
    Vous allez bondir en lissant cette réaction mais c'est la pure vérité la France a failli sur toute la ligne, elle est responsable de la politique qui a mis ces enfants sur le coté.
    Sans oublier les harkis que nous avons oubliés sur le sol algérien et ceux rapatriés ont été parqués famille et enfants dans des baraquements pendant 50 ans ou plus.
    Nous devons rapatrier tous ceux qui désirent rentrer en prenant les mesures qu'un pays civilisé est à même de mettre en application.
    La réflexion et la justice sont associées.
    Refuser c'est les condamnés à mort.

  • Ils veulent désormais rentrer avec leurs trois enfants, dont un bébé d'un an né en Syrie.Alors là ! C'est vraiment prendre les Français pour des cons ! Ils ont choisi de quitté non de trahir la France et maintenant , il faudrait en plus leurs payer un billet retour et pourquoi pas les allocations sociales en retard ! Faire appel à l'humanisme de la France pour les secourir alors qu'ils étaient de leurs plein grée dans le terrorisme exterminant sans le moindre scrupule ! Pour le dernier la question ne se pose même pas il est né en Syrie donc syrien !

    moutonxe, A lire les réactions ci dessous vous avez raison ils le sont. Mais nous pouvons aussi nous demander s'ils sont civilisés.
    Ils font peur !
    Nous pensons que les autres les humains n'ont pas encore osé réagir.

  • Les kurdes se feront sans doute une joie de les égorger comme eux savent si bien le faire à des innocents.

  • c'est aux Kurdes de les juger, et surtout de les garder, ça calmera plus d'un fanatique.