Une commune du Doubs instaure un couvre-feu après des violences

Une commune du Doubs instaure un couvre-feu après des violences
Une patrouille de police à Lille, le 10 avril 2018 (illustration)

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 16 juillet 2019 à 12h30

Dans la ville d'Audincourt, les mineurs de moins de 14 ans n'ont plus le droit de sortir de chez eux le soir, à partir de 22 heures. Cette décision a été prise en réaction aux violences qui ont eu lieu le 14 juillet dernier.

La préfecture du Doubs et la municipalité ont décrété un couvre-feu dans les rues de la ville.

À compter du lundi 15 juillet, les jeunes de moins de 14 ans ne doivent plus se promener de nuit dans la commune, indique France Bleu Berlfort-Montbéliard.


Policiers caillassés

Dans la nuit du samedi 13 juillet au dimanche 14 juillet, des incidents ont éclaté dans un quartier de cette ville, située au sud-est de Montbéliard. Des policiers, appelés pour des feux de poubelles, ont été caillassés par une cinquantaine de jeunes


Un agent blessé par une grenade

Un officier de la brigade anti-criminalité (BAC) a également été blessé par une grenade de désencerclement alors qu'il tentait d'interpeller un adolescent. Le jeune, âgé de 16 ans, avait réussi à dégoupiller une grenade qui se trouvait dans la poche du policier. La grenade a explosé dans la main de l'agent et touché sa cuisse. L'homme a été brûlé au premier degré et s'est vu prescrire deux jours d'ITT. Un autre agent de la BAC a été légèrement blessé par les éclats de la grenade.

Le jeune qui a dégoupillé la grenade a été placé en garde à vue. Durant la nuit, la halte-garderie de la ville a également été incendiée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.