Une chorale dans toutes les écoles d'ici à 2019

Une chorale dans toutes les écoles d'ici à 2019
Une chorale dans l'église Sainte-Croix de Saint-Lô (Manche) le 8 juillet 2005.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 11 décembre 2017 à 09h02

ÉDUCATION. Selon Le Parisien et Europe 1, les ministres de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer et de la Culture Françoise Nyssen doivent annoncer lundi 11 décembre un "plan chorales" à destination des écoles et des collèges.

Depuis son arrivée au gouvernement, Jean-Michel Blanquer multiplie les annonces.

Après la mise en place d'une dictée effective quotidienne, des manuels validés par le ministère en CP, l'interdiction des portables au collège, le ministre de l'Éducation nationale doit annoncer lundi matin 11 décembre la mise en place "d'un plan chorales ambitieux", rapporte Le Parisien. Une information également relayée par Europe 1. Jean-Michel Blanquer doit faire cette annonce avec sa collègue de la Culture François Nyssen lors d'un déplacement dans un collège parisien.



"L'idée est de faire entrer durablement la culture dans les écoles", affirme Mme Nyssen, tandis que M. Blanquer explique miser sur les chorales pour "permettre aux élèves de prendre confiance en eux et en leur réussite".

QUAND ?

Dès la rentrée prochaine, les élèves des quelque 7.000 collèges français auront ainsi le choix de chanter deux heures par semaine. Le chant sera en option, tout comme le latin, et rapportera des points pour le brevet. La ministre de la Culture a également souhaité que la chorale soit une option disponible dans les lycées professionnels.

Les écoles primaires seront également concernées, mais cela prendra un peu plus de temps. "L'État se donne deux ans avant que les 53.000 écoles élémentaires ne soient toutes dotées d'une chorale", écrit Le Parisien. Les cours de chant seront obligatoires du CP au CM2 pour tous les élèves et même dès la grande section dans les maternelles et élémentaires regroupées, précise Europe 1.

QUOI ?

Que chanteront les élèves ? Si les professeurs bénéficieront d'une grande liberté, "le répertoire devra compter 20 % de morceaux classiques, comme du Mozart ou du Britten, des chansons populaires comme celles de Barbara, Brel ou Piaf", rapporte le quotidien. La Marseillaise et L'Ode à la joie, les hymnes français et européen, seront obligatoires.

COMBIEN ?

Le gouvernement a débloqué 20 millions d'euros (3 millions issus de la Culture et 17 millions de la part de l'Éducation) pour la seule année 2018 afin de parfaire l'éducation musicale et les potentielles performances vocales des petits Français. Cela servira à payer des professionnels et des professeurs des conservatoires ou des écoles de musiques qui viendront accompagner les élèves.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU