Un vol Air France entre Pékin et Paris obligé de faire demi-tour

Un vol Air France entre Pékin et Paris obligé de faire demi-tour ©Panoramic

, publié le vendredi 25 octobre 2019 à 17h22

Le vol AF125 est revenu à Pékin, d'où il était parti vendredi 25 octobre au matin, après le déclenchement d'une alarme à incendie.

Tout avait pourtant bien commencé pour les 352 passagers du vol Air France entre Pékin et Paris de vendredi 25 octobre. Le vol est parti à l'heure, 9h05 en Chine, afin d'effectuer un trajet de 11 heures en direction de Paris.

Mais 1h30 après le départ, les voyageurs ont dû avoir une belle frayeur lorsque l'appareil a fait demi-tour, a révélé le quotidien chinois People's Daily. Le Vol AF125 est donc revenu à son point de départ, sans encombre, mais par pure précaution.



Le commandant de bord a préféré revenir à Pékin après le déclenchement d'une alarme à incendie dans la soute à bagages. Selon le service de presse de la compagnie aérienne française contacté par BFMTV, il n'y a eu aucun problème du côté des passagers, rapidement pris en charge par le personnel commercial d'Air France. Ils devaient arriver à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle à 14h05. Quant à l'appareil, un Boeing 777-300, il a été immobilisé pour un contrôle technique global afin de déterminer les causes du déclenchement de l'alarme.

Le dernier accident mortel remonte à 2009

À noter qu'afin d'éviter une éventuelle propagation de l'incendie au moment de l'atterrissage, le pilote s'est débarrassé d'une grande partie du carburant embarqué, avant de faire demi-tour. Il s'agissait, comme toujours dans le transport aérien, de ne prendre aucun risque avec la sécurité des passagers et de l'équipage. En mars 2019, un A380 qui effectuait la liaison Abidjan-Paris a fait également demi-tour après l'arrêt de fonctionnement de l'un des quatre moteurs du gros porteur.

Dans l'absolu, le personnel navigant d'Air France est parfaitement entraîné aux situations d'urgences, via des exercices, mais aussi grâce à des simulateurs très réalistes pour les pilotes. Le dernier vol d'Air France ayant connu un accident mortel est le Rio-Paris, l'avion a disparu en mer le 1er juin 2009 avec 228 personnes à bord. Le 6 septembre 2019, les juges d'instruction ont ordonné un non-lieu général pour l'accusation d'homicides involontaires à l'encontre d'Air France et d'Airbus. Le parquet a fait appel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.