Un violent incendie se déclenche dans un entrepôt de Villeurbanne

Un violent incendie se déclenche dans un entrepôt de Villeurbanne©Panoramic

publié le mardi 08 octobre 2019 à 08h54

Une dizaine de jours après l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen classée Seveso, un incendie important s'est déclenché dans un entrepôt de batteries de Villeurbanne ce mardi 8 octobre au matin.

Le sinistre s'étend sur une zone de 2000 m2 à 3000 m2 environ, dans un entrepôt situé avenue de Bel-Air à Villeurbanne, rapportent Le Progrès et France 3 Rhône-Alpes. Franceinfo relaie par ailleurs des tweets d'habitants de la ville de l'Est lyonnais montrant des clichés d'un spectaculaire panache de fumée noire qui s'élève dans les airs.


Le Progrès relate qu'une cinquantaine de pompiers sont mobilisés depuis 7 heures du matin.

Selon Elisabeth Borne, ministre des Transports et de la Transition écologique et solidaire ce mardi sur le plateau de BFMTV dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin, l'entrepôt n'est pas classé Seveso. "Selon ce que nous a dit la Préfecture, c'est un entrepôt de stockage, plutôt de plastique", a-t-elle expliqué.


D'après les informations de Lyon mag, l'incendie serait dû à un feu de poubelle qui s'est propagé à l'établissement Bel Air Camp réunissant plus d'une cinquantaine de startups. Voisine de ce dernier, l'usine Safran a précisé qu'elle n'était pas concernée par le sinistre.

Lyon mag fait par ailleurs état de nombreux "bouchons de curiosité" sur le périphérique. Les secours recommandent d'éviter le secteur.

Un incendie ordinaire

Le maire PS de Villeurbanne, interrogé par la chaîne d'information en continu BFMTV à 9h30 ce mardi a évoqué un "incendie ordinaire", "maîtrisé" par les pompiers toujours sur place. "Il n'y a pas de confinement demandé", a-t-il tenu à préciser. Seul un lycée a fermé ses portes "à l'initiative du proviseur par mesure de précaution", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.