Un tigre de cirque abattu à Paris, son propriétaire en garde à vue

Chargement en cours
 Le corps du tigre évacué par la police, dans le XVe arrondissement à Paris le 24 novembre 2017

Le corps du tigre évacué par la police, dans le XVe arrondissement à Paris le 24 novembre 2017

1/2
© AFP, Thomas SAMSON
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 23h16

Un tigre de 200 kg s'est échappé d'un cirque vendredi en fin d'après-midi dans le sud-ouest de Paris avant d'être abattu par son propriétaire, qui a ensuite été placé en garde à vue, a-t-on appris de source policière.

Les pompiers avaient été appelés peu avant 18H00 par des particuliers ayant aperçu le félin errer dans le XVe arrondissement, près des locaux du groupe France Television.

Parallèlement, alors que l'information se répand sur les réseaux sociaux, la RATP décide, par mesure de sécurité, de suspendre le trafic sur une ligne du tramway pendant environ une demi-heure. Il n'a repris qu'après l'autorisation de la police.

Vers 18H30, la Préfecture de police a appelé sur Twitter à ne pas relayer de fausses informations et déclare que "le danger est écarté". 

Le cirque Bormann Moreno duquel s'est échappé l'animal venait de s'installer dans le XVe arrondissement de la capitale et prévoyait d'ouvrir ses portes au public le 3 décembre.

"Le propriétaire était sous le choc. Lorsque nous sommes arrivés, le tigre de 200 kg était déja mort", a indiqué à l'AFP un porte-parole des pompiers, le capitaine Valérian Fuet. L'animal a été abattu "dans une allée (...), il n'était pas en pleine rue, il n'y avait pas de passants", a-t-il ajouté.

Selon une source policière, le propriétaire a été placé en garde à vue dans la foulée.

Le corps de l'animal devra être repris par le cirque ou transporté dans une clinique pour qu'une autopsie soit pratiquée, a précisé M. Fuet.

La fondation Brigitte Bardot s'est dite "scandalisée par l'abattage du tigre" et a appelé le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot à interdire l'exploitation des animaux dans les cirques.

"C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu de victimes humaines cette fois, il faut réagir immédiatement et bannir cette exploitation de l'animal sauvage réduit à l'esclavage", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Une enquête a été ouverte au commissariat du XVe.

 
394 commentaires - Un tigre de cirque abattu à Paris, son propriétaire en garde à vue
  • Tout a fait d accord avec vous Brigitte :-)

  • que pouvait t'il faire d'autre ce propriétaire du tigre pratiquement rien.tout en aimant ses animaux cela est préférable plutot que la mort d'etre humain due a ce tigre.quand a la fondation brigitte bardot qui se dit scandalisée par l'abattage du tigre.devant l'imprévu il faut agir vite pour éviter le pire c'est ce qu'a fait cet homme.maintenant si cette fondation préfere jouer a pile ou face entre la mort d'un animal ou d'etres humains ça complique les choses de la vie. autrement les gens de cette fondation n'ont t'il pas en mémoire que bardot il y a quelques années a fait castrer un anne qui avait des ardeurs envers sa propre anesse.la il ni avait pas danger mais simplement acte de reproduction.pourtant elle la fait .pour quelqu'un qui adore les animaux c'est incompréhensible .

  • Hé Hé ! BB sait y faire avec les chats . Elle lui aurait appris à respecxter les souris et à ne manger que les antifascistes.

  • Brigitte a bouffé du lion mais elle a raison ! Il faut renvoyer les animaux sauvages dans leur environnement naturel car un safari aux champs Elysées c'est original mais c'est surtout dangereux pour le fauve et les passants

  • et la fondation de la mère bardot qu'a t elle dit sur la maison de retraite pleine de cafards? il faut sauver les cafards?.........

    vous demeurez dans cette maison de retraite ? ( je n'en serais pas surpris).

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]