Un TGV Paris-Rennes met près de 9 heures à arriver à destination

Un TGV Paris-Rennes met près de 9 heures à arriver à destination
Un TGV quitte la gare de Bordeaux-Saint-Jean le 2 juillet 2017

Orange avec AFP, publié le lundi 24 juillet 2017 à 13h10

Grosse pagaille. Les passagers d'un train parti de la gare Montparnasse dimanche après-midi ont dû prendre leur mal en patience.

Ils sont restés bloqués plus de cinq heures en pleine voie à cause d'un problème technique, selon une information de Ouest-France.

En théorie, le trajet ne devait durer que deux petites heures. Tout avait commencé sans encombre pour les voyageurs à bord du TGV n°8067, parti de la gare Montparnasse à 17h14 dimanche. Mais la situation a basculé une heure plus tard. À 18h20, le train perd de la vitesse, puis s'arrête, alors qu'il se trouve à la sortie du Mans. Dans les hauts-parleurs, les agents de la SNCF invitent les passagers à patienter. La raison : une panne d'alimentation électrique. Commence alors une attente interminable. Le train n'a finalement pu repartir qu'à 23h45, après cinq heures et demi passées à l'arrêt, en pleine voie.



- INFORMATIONS "AU COMPTE-GOUTTES" -

"On a eu du mal à obtenir des informations", a raconté l'un des 200 passagers au journal Ouest-France. "Ça a créé un peu de tension et beaucoup d'incompréhension. On nous a donné des nouvelles au compte-gouttes. Le retard était d'abord de trente minutes, puis il a grimpé à une heure, deux heures, trois heures, quatre heures..." À bord, certains ont exprimé leur colère en direct sur les réseaux sociaux. L'un d'entre eux a évoqué sur Twitter le comble de cette attente : le wagon-bar fermé.



Selon Ouest-France, plusieurs personnes lassées d'attendre auraient choisi de quitter le train en descendant sur la voie ferrée. "On n'a pas d'eau, pas de nourriture, pas de ventilation et on est dans le noir", s'est plaint une voyageuse. Du côté de la SNCF, on explique que l'incident était particulièrement complexe à juguler. "La panne est survenue au mauvais endroit, là où les voies bifurquent", a déclaré un membre de la direction régionale Bretagne de la SNCF, Thierry Chaplais, à Ouest-France. "La seule solution consistait à envoyer une locomotive pour remorquer la rame jusqu'au Mans et activer une cellule de crise."

- LES PASSAGERS REMBOURSÉS À 100% -

De retour au Mans, les passagers ont pu monter à bord d'un autre TGV et ont eu le droit à des plateaux repas. Ils sont finalement arrivés à Rennes vers 2 heures du matin. La SNCF a prévu de rembourser intégralement l'ensemble des passagers. Ceux qui n'ont pu regagner leur domicile, faute de correspondance, ont été hébergés à l'hôtel ou convoyés en bus et en taxi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
30 commentaires - Un TGV Paris-Rennes met près de 9 heures à arriver à destination
  • ben quoi ? rien d'exceptionnel ! Ce qui serait exceptionnel serait qu'un train soit à l'heure !

  • Tous les records sont pulvérisés!
    On n'arrête pas le progrès.

  • R-Volfoni et patouvu, que viennent faire la CGT et une grève imaginaire la dedans. Des gens comme vous passent leur temps à dénigrer, sans savoir comment fonctionne la SNCF, et quelles sont les contraintes de travail des agents. Mais il est tellement facile de critiquer, confortablement installé devant son clavier.

  • Viceny, savez vous de quoi vous parlez....La sécurité. ..La voie ferrée n'est pas une autoroute..on ne met pas son clignotant et on change de file...ect....que faites vous dans la vie moi,j'ai fait 10 ans de 3x8 dans cette entreprise en travaillant week-end et jours fériés Monsieur....un peu de respect pour ces gens là....

  • avatar
    patouvu  (privé) -

    Normal c'est les vacances non!!!!! Et puis avec la SNCF tout est possible SI SI tout est possible même une bonne grève. En vacance on est pas à 9 heures prés non plus.