Un syndicaliste de la RATP sanctionné pour un message posté sur une messagerie privée

Un syndicaliste de la RATP sanctionné pour un message posté sur une messagerie privée
Un drapeau de la CGT à Lyon, le 3 avril 2018.

, publié le dimanche 08 juillet 2018 à 14h49

Le syndicaliste dénonce une "répression syndicale déguisée".

Un syndicaliste CGT de la RATP a été "mis en disponibilité d'office et sans traitement" jeudi dernier et jusqu'au 4 août, rapporte Le Parisien vendredi 6 juillet. La direction lui reproche un message "injurieux et insultant" à l'égard du directeur et de deux agents de maîtrise du dépôt de Rives Nord, en Seine-Saint-Denis.



Le syndicaliste avait envoyé le 2 mars, en dehors de son lieu et de ses horaires de travail, un message vocal sur un groupe de la messagerie privée WhatsApp, dans le cadre de la préparation d'une grève.

Une centaine de collègues en étaient les destinataires, mais pas les personnes concernées par les propos. "Il y avait la fatigue, la tension, expliquait le syndicaliste début juin. Sur le fond, je ne retire rien. Mais la forme et les propos ne me ressemblaient pas."

La RATP, de son côté, dénonce des propos "inacceptables" et contraires au règlement intérieur de la régie, indique Le Parisien.

"Je m'apprête à aller demander leur avis aux juridictions compétentes", précise au Parisien le syndicaliste, qui se demande comment la direction a pu se procurer l'enregistrement qui l'incrimine. L'inspection du travail a demandé des éléments complémentaires à la direction. La CGT a lancé un cagnotte en ligne pour venir en aide au syndicaliste privé de salaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.