Un service national universel d'un mois envisagé dans un rapport

Un service national universel d'un mois envisagé dans un rapport
L'armée française en démonstration le 19 octobre 2017 à Versailles.

Orange avec AFP, publié le dimanche 29 avril 2018 à 07h45

Le groupe de travail chargé de définir ce que sera le futur service national universel a rendu son rapport jeudi, annonce le Journal du Dimanche. La piste d'un mois de service national obligatoire y serait privilégiée.

Le groupe de travail chargé de définir ce que sera le service national obligatoire voulu par Emmanuel Macron aurait rendu son rapport jeudi 26 avril, selon Le Journal du Dimanche daté du 29 avril.

Un service obligatoire d'un mois, "pour tous les jeunes d'une certaine classe d'âge à partir de 16 ans", serait la piste privilégiée par ce groupe de travail présidé par le général Daniel Ménaouine.



Alors que la promesse du candidat Macron avait semblé être enterrée par la ministre des armées Florence Parly qui affirmait que ce service national "n'aurait aucun caractère obligatoire", la sortie ministérielle n'avait pas tardé à être démentie par l'Elysée. Le 16 février, Emmanuel Macron avait en effet réaffirmé sa volonté de voir ce service national universel voir le jour malgré un réel sceptissisme autour du projet.

Une phase optionnelle tournée vers l'engagement

Le groupe de travail plaide pour "une phase obligatoire d'environ un mois, dont une partie se fera en internat, suivie d'une phase optionnelle tournée vers l'engagement", selon un proche du dossier cité par le JDD. "La période obligatoire sera consacrée à des activités sportives, à l'enseignement de gestes de premiers secours et l'acquisition de réflexes en cas de situation de crise, ainsi qu'à la transmission des valeurs civiques et républicaines", écrit l'hebdomadaire national.

Le rapport prévoit également une consultation de la jeunesse sur cette question et "un pilote au sein du gouvernement ou à un niveau interministériel". L'Élysée devrait rendre ses arbitrages sur la question dans le courant du mois de mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.