Un retraité arrêté pour un doigt d'honneur à Emmanuel Macron

Un retraité arrêté pour un doigt d'honneur à Emmanuel Macron
Emmanuel Macron le 18 avril à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges).

Orange avec AFP, publié le vendredi 20 avril 2018 à 13h13

Un homme de 61 ans a été interpellé mercredi 18 avril et placé en garde à vue par les policiers de Saint-Dié-des-Vosges pour "outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique", rapporte Vosges Matin.

"Je ne me cache pas, je ne vais pas me calfeutrer": Emmanuel Macron est allé "au contact" face aux mécontents, dont des cheminots en grève, mercredi 18 avril à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges). Initialement bien accueilli par quelque 200 habitants, il a été ensuite interpellé et hué par un groupe de cheminots de la CGT qui ont crié "Cheminots en colère, on va pas se laisser faire" lorsqu'il est sorti de la mairie.



Outre la réforme de la SNCF, le président a été interpellé sur la limitation de la vitesse à 80 km/h, la réforme de l'accès à l'enseignement supérieur et la hausse de la CSG pour les retraités. L'un d'entre eux, visiblement très remonté, a illustré sa colère en adressant un doigt d'honneur au chef de l'État.



Un geste qui pourrait lui coûter cher. Vosges Matin rapporte vendredi 20 avril que cet homme de 61 ans a été interpellé avant d'être placé en garde à vue pour "outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique". Le sexagénaire a très vite reconnu les faits. Il a été convoqué le 28 mai prochain par le délégué du procureur au tribunal de Saint-Dié. Il risque jusqu'à six mois d'emprisonnement et 7.500 euros d'amende.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU