Un présumé proche d'Édouard Philippe dans la tourmente

Un présumé proche d'Édouard Philippe dans la tourmente©Panoramic

, publié le mardi 25 juin 2019 à 11h45

Un homme se présentant comme le conseiller diplomatique du Premier ministre a été brièvement placé en garde à vue dimanche pour des faits de violences, selon Mediapart. Il a de nouveau été interpellé mardi matin, d'après Le Parisien.

Khalid Bouksib sera-t-il l'Alexandre Benalla d'Edouard Philippe ? Mediapart révèle ce 25 juin que cet homme a été interpellé dimanche par les policiers de la sûreté urbaine de Rouen (Seine-Maritime).

Cet expert des relations franco-marocaines, conseiller en relations publiques et communication, est soupçonné d'avoir frappé un CRS en civil dans une résidence privée de Darnétal. Selon plusieurs témoignages cités par Mediapart, Khalib Bouksib aurait insulté ce policier et, surtout, lui aurait asséné trois coups de poing au visage. Lui évoque une provocation de la part du policier et une réaction de défense.



Placé en garde à vue, il a été libéré quelques heures plus tard, juste avant l'arrivée au Havre du Premier ministre russe Dmitri Medvedev pour une rencontre avec Édouard Philippe, après avoir affirmé être un conseiller de Matignon, selon des sources judiciaires. Mais le service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen a été saisi lundi matin par le procureur de la République, Pascal Prache, afin de vérifier les faits, rapporte Le Parisien. Khalib Bouksib a donc de nouveau été placé en garde à vue pour "violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique".

L'homme a assuré devant les policiers être le conseiller "diplomatie et communication" du Premier ministre, ce que Matignon dément. Toutefois, sa proximité avec Édouard Philippe semble bien réelle, car selon le quotidien, il pratiquerait la boxe avec l'ancien maire du Havre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.