Un photographe français remporte le titre de la plus belle photo météo de l'année

Un photographe français remporte le titre de la plus belle photo météo de l'année©Pixabay (photo d'illustration)
A lire aussi

publié le lundi 18 octobre 2021 à 17h22

Le Huffington Post met en avant la récompense accordée à Serge Zaka, un chasseur d'orage. Ce dernier a pris en photo un orage qui a été désigné par le public comme le plus beau cliché météo de 2021.

C'est la juste récompense après des années de passion et de travail. Comme le rapporte Le Huffington Post, le photographe Serge Zaka a vu l'une de ses oeuvres être consacrée. Chasseur d'orage depuis qu'il a 14 ans, l'homme de 32 ans a pris un cliché d'un orage qui a été élu par le public comme la plus belle photo météo de l'année.



Comme tous les ans, l'organisation américaine AccuWeather ainsi que la Royal Meteorological Society britannique mettent en avant certains clichés. Si celui de Serge Zaka n'est arrivé que troisième dans le prix du jury (qui a préféré élire celui d'un artiste italien), le public a plébiscité celui du Français.




Un phénomène difficile à photographier

C'est lorsqu'il était avec son coéquipier Dorian sur la Côte d'Azur que Serge Zaka a eu l'idée de capturer cet instant. Il raconte au Huffington Post que lorsqu'il a constaté les conditions météorologiques et qu'il y "avait une chance, certes faible" d'observer un tel orage, il a saisi sa chance.

Face à l'attente, le photographe a même fini par être pris de sommeil. Réveillé vers trois heures du matin par son acolyte, il a alors pris son matériel pour réussir un magnifique cliché de ce qu'il appelle un "extra-nuageux". "Un éclair qui sort du haut de l'orage, qui vient taper en extérieur et qui ne passe pas par les précipitations", décrit-il.

Après une longue période où le sort ne tournait pas en sa faveur, allant jusqu'à évoquer près de "15 ans de poisse" avec son coéquipier Dorian, Serge Zaka peut désormais se satisfaire d'avoir accompli un de ses rêves.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.