Un petit village des Vosges dit "merci aux migrants"

Un petit village des Vosges dit "merci aux migrants"©BFMTV

BFMTV, publié le lundi 27 mars 2017 à 16h41

À Monthureux-sur-Saône, un petit village des Vosges, les migrants arrivés de Calais il y a six mois s'apprêtent à rejoindre d'ici mi-avril un centre pour demandeurs d'asile situé 50 kilomètres plus loin, à Épinal. Mais les Monthurolais sont déjà nostalgiques: "Merci aux migrants. On a vu des personnes qui avaient beaucoup moins que nous et qui gardaient le sourire", confie une habitante.



"Ça va faire un grand vide pour moi puisque j'étais au quotidien avec eux", explique la gérante du tabac du village. Satisfait de la réussite de la mission, le maire étudie d'autres formes d'accueil pour les migrants à l'avenir.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
78 commentaires - Un petit village des Vosges dit "merci aux migrants"
  • que de haine que de haine...un ensemble de commentaires ignobles !!!

  • il y a des localités dépeuplées où certains d'entre eux pourraient fort bien venir s'installer et s'intégrer, pour le bien commun de tous... d'autant que tous ne sont pas sans qualification et que beaucoup ne demandent qu'à travailler en paix...

  • medecin subversif à la retraite, qui n'aide pas les autres habitants déshérités. officiel. il sont 3 dans le village. plus le maire complice.

  • Depuis quand étaient-ils à Monthureux, et que faisaient-ils pour occuper leur temps libre ; Ont-ils suivi un stage de formation ou travaillaient-ils un peu pour remercier la République de les loger et les nourrir. Ou alors la République les a-t-elle fait venir pour ensuite les abandonner à leur sort ?

  • Pour rassurer cette dame qui semble vraiment désemparée par ce départ, je pense qu'elle doit très vite quitter les Vosges, région qui ne semble pas lui convenir et aller au plus près des gens qu'elle apprécie en Seine Saint Denis par exemple. De plus pour elle l'avantage sera qu'elle ne risquera plus de les voir partir, bien au contraire !