Un nouveau radar de passage piéton testé dans le Sud-Est

Un nouveau radar de passage piéton testé dans le Sud-Est
Un passage piéton à Paris (illustration). Un radar de passage à piéton est testé dans le sud-est de la France, révèle Auto Plus.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 10 décembre 2016 à 10h15

La petite famille des radars routiers s'agrandit. Après les radars fixes, les radars mobiles, les radars feux rouges ou encore les radars tronçons...

Voici le radar de passage piéton. Le magazine Auto Plus a révélé, vendredi 9 décembre, que ce nouveau dispositif était testé dans le sud-est de la France, et qu'il allait être installé à Calais le mois prochain. Son objectif : forcer les automobilistes à ralentir à l'approche des passages piétons.

Le dispositif est clairement identifiable. Un mât de 4 mètres de haut, au sommet duquel siègent pas moins de 4 caméras : deux braquées sur le passage piéton, deux sur les voitures qui circulent. Si une voiture ne marque pas l'arrêt alors qu'un piéton s'apprête à traverser, la séquence est enregistrée -les caméras permettent de lire les plaques d'immatriculation- et envoyée à un agent de police qui doit ensuite déterminer s'il y a lieu de verbaliser. La sanction s'élève à 135 euros d'amende et au retrait de quatre points du permis de conduire.



Selon Auto Plus, le dispositif est actuellement en test dans le Sud-Est de la France. Un autre radar devrait être installé prochainement à Calais, à un carrefour réputé dangereux, près d'une école. Contactée par franceinfo, la municipalité n'a pas commenté, mais a précisé qu'elle allait bientôt communiquer sur le sujet.

Toujours selon franceinfo, qui cite une source proche du ministère de l'Intérieur, il s'agit d'initiatives purement locales. Le radar de passage piéton ne fait pas partie du parc de radars automatiques de l'Etat. Ce sont les communes qui décident de s'en doter, et elles doivent avant obtenir l'autorisation de la préfecture.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU