Un médecin lance son tour de France des remplacements pour soulager les généralistes

Un médecin lance son tour de France des remplacements pour soulager les généralistes©Google Maps (photo d'illustration)

, publié le lundi 22 mars 2021 à 13h00

Martial Jardel, un médecin de 30 ans, a décidé d'entamer un tour de France des remplacements pour venir en aide aux généralistes dans les zones rurales. Pendant cinq mois, il va sillonner les quatre coins de la France et faire onze étapes.

La première, à Sancerre (Cher), débute lundi 22 mars, rapporte France Bleu.

L'épuisement des soignants est un problème national. Le manque de médecins dans certaines zones rurales en est un autre que Martial Jardel a décidé de prendre à bras le corps. Ce médecin de 30 ans, tout juste diplômé après neuf ans d'études de médecine, a décidé de lancer un tour de France des remplacements, détaille France Bleu. Comme il l'explique également sur son site internet, qui porte le nom très informatif de Tour de France des remplacements (https://www.letourdefrancedesremplacements.com), le jeune trentenaire a décidé de faire étape dans onze départements : Cher, Jura, Haut-Rhin, Meuse, Nord, Manche, Morbihan, Landes, Ariège, Vaucluse et Corse. La première d'entre elles débute ce lundi 22 mars à Sancerre, dans le Cher.



"Être le premier recours et très proche de l'humain"

L'objectif de cette belle démarche est de soulager les médecins généralistes dans ces zones. "Beaucoup de médecins m'ont sollicité via mon site internet pour que je vienne les remplacer parce qu'ils ont des difficultés à trouver des remplaçants, a-t-il expliqué à France Bleu. Ils sont contents de pouvoir souffler parce que là, en ce moment, c'est trop difficile pour eux". Dans chaque localité, Martial Jardel va rester entre dix et quinze jours. Pour ce faire, il a noué un partenariat avec une entreprise de Naintré, dans la Vienne, qui lui loue un camping-car blanc de 7.4 mètres de long pour ces cinq mois de vadrouille, jusqu'en août.

Les territoires et la ruralité sont des aspects qu'il a toujours eus au fond de lui depuis sa plus tendre enfance. Originaire du Limousin, son père était médecin de campagne, ce qui est pour lui "la plus belle des médecines". "Ce côté particulier d'être le premier recours et d'être très proche de l'humain. C'est vraiment l'art médical dans toute sa splendeur", se réjouit-il, réfutant l'idée que la médecine généraliste est "une voie de garage". Sur France Bleu, Martial Jardel en a profité pour déplorer les disparités entre territoires en ce qui concerne l'accès aux soins, avec des situations parfois "dramatiques" dans certaines régions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.