Un homme mort depuis 2013 découvert chez lui grâce aux pigeons

Un homme mort depuis 2013 découvert chez lui grâce aux pigeons
Photo d'illustration

, publié le vendredi 07 août 2020 à 22h10

Le corps d'un homme mort depuis plus de 6 ans a été découvert dans son appartement à Ivry-sur-Seine mercredi 5 août, selon des informations du Parisien. Les voisins ont été alertés par une invasion de pigeons et ont contacté le commissariat de la ville.

Mercredi 5 août, le corps d'un homme mort depuis fin 2013, à l'âge de 68 ans, a été découvert dans son domicile, au 10e étage d'un immeuble à Ivry-sur-Seine, selon des informations du Parisien.

Sa dépouille - un squelette, allongé dans son lit -, a pu être retrouvée grâce... aux pigeons. Les volatiles ont en effet pris possession des lieux - leurs fientes ont recouvert l'appartement.


Gênés par cette invasion, les voisins ont alerté le commissariat. "Les policiers sont venus la semaine dernière, ça a obligé le syndic, qui aurait dû s'inquiéter des arriérés de paiement des charges, à agir", a relaté un habitant au Parisien.

Il y a plus de six ans, des habitants s'étaient pourtant déjà inquiétés de ne plus croiser leur discret voisin - qui vit seul et est propriétaire de son appartement - et de voir son courrier s'entasser dans sa boîte aux lettres. L'une d'entre eux a contacté le syndic et le commissariat, "mais rien n'a été fait", a-t-elle déploré à nos confrères.

Il y a quelques mois, une tempête a fait ouvrir la fenêtre de son appartement. "Pendant le confinement on a découvert que les pigeons ne cessaient d'aller et venir dans le logement, on a de nouveau contacté le syndic. (...) Je n'ai pas cessé de m'inquiéter, mais mon mari me disait de ne pas me mêler de la vie privée des voisins ! On pensait qu'il était parti vivre ailleurs ou avait dû être hospitalisé... Mais mourir sans que personne ne s'en rende compte, quelle tristesse !", a regretté une voisine.

Une enquête a été ouverte, confiée au commissariat d'Ivry, pour déterminer la cause du décès. Un fusil aurait été retrouvé au pied de son lit, précise encore le quotidien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.