Un député LREM a reçu un accueil houleux sur le campus de Tolbiac

Un député LREM a reçu un accueil houleux sur le campus de Tolbiac©Panoramic

, publié le lundi 09 avril 2018 à 20h20

Un élu de la majorité s'est plaint, ce lundi, du traitement qu'il a subi lors d'une visite sur le site de Tolbiac. Accueilli par des jets de projectiles divers, l'élu parisien dénonce un "refus de dialogue" et parle d'une situation "intolérable" comme l'évoque le Parisien.

Un député de La République en marche a été chahuté par les occupants en grève de la faculté parisienne de Tolbiac, bloquée depuis trois semaines.

C'est ce que raconte le député du XIIIème arrondissement de Paris, Buon Tan dans un communiqué relayé par Le Parisien.

Alors qu'il tentait "d'établir un échange avec les occupants de l'Université", l'élu aurait reçu au visage "différents projectiles". Parmi eux :"du sucre, du jus de tomate ou encore du papier-toilette". Dans son communiqué publié sur Twitter, il informe également que sa "tablette professionnelle lui a été arrachée" lors de ce déplacement visant à "comprendre les revendications des occupants".



Un accueil plutôt mouvementé qui a contrait Buon Tan, 51 ans, à quitter les lieux. "Nous avons manifestement affaire à des individus dont les intentions sont très éloignées de l'intérêt général des étudiants", constate-t-il. Avant d'évoquer une situation "intolérable" qui n'est "plus tenable".

Vendredi, l'enceinte universitaire a été le théâtre d'incidents entre individus casqués se réclamant de l'extrême-droite et occupants de la fac. Face à l'inquiétude des riverains et des parents, le député invite "les autorités à prendre au plus vite toutes les mesures nécessaires pour débloquer la situation et parvenir à un retour au calme".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.