Un avion contraint d'atterrir à Paris après avoir percuté un oiseau

Un avion contraint d'atterrir à Paris après avoir percuté un oiseau
Les passagers sont restés au sol pendant au moins 24 heures (illustration).

Orange avec AFP, publié le jeudi 27 juillet 2017 à 18h34

INCIDENT - Un avion en partance pour la ville de Cork en Irlande a été forcé d'atterrir en urgence à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle après avoir percuté un oiseau au décollage, mardi 24 juillet. Les passagers ont été bloqués au sol pendant 24 heures.

Les "effaroucheurs", charger d'éloigner les animaux des pistes de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, n'ont pas suffit.

Le vol EI 823 à destination de Cork, prévu à 16 heures mardi 24 juillet, n'a pas pu quitter Paris. En cause : une collision avec un oiseau au moment du décollage qui a endommagé un moteur, rapporte Le Parisien.



"On a tous entendu le bruit dans l'avion. D'un coup, l'avion s'est arrêté de monter. Puis on a atterri sur une piste d'urgence sur le côté. Le pilote nous a expliqué calmement la situation" a expliqué au quotidien Karine, une passagère.

Malgré l'intervention des pompiers et des techniciens, les 146 passagers ont dû se résoudre à descendre de l'appareil, trois heures plus tard. Pris en charge par le personnel de l'aéroport, ils ont été nourris et logés pour la nuit.

DES DIFFICULTÉS POUR TROUVER DES VOLS DE SUBSTITUTION

Cependant, de nombreux passagers ont fait état de difficultés pour être dirigés vers des vols de substitutions. Seulement un nombre limité d'entre-eux aurait reçu le numéro du centre d'appel de la compagnie Aer Lingus leur permettant de trouver d'autres vols, avec des escales à Londres ou Amsterdam.

"Ils dispatchent comme ils peuvent, mais c'est à nous de les solliciter. La compagnie n'est pas vraiment proactive", témoigne Karine, la passagère. Une absence de communication pointée du doigt par d'autres passagers sur les réseaux sociaux.

Selon le Parisien, la situation tendait à se débloquer mercredi 26 juillet. Aer Lingus a présenté ses excuses et assuré que les clients étaient "en train d'être redirigés vers d'autres vols et si nécessaire vers d'autres compagnies".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU