Un an après l'incendie du Cuba Libre à Rouen, les proches des victimes leur rendent hommage

Un an après l'incendie du Cuba Libre à Rouen, les proches des victimes leur rendent hommage©Capture d'écran BFMTV
A lire aussi

Source : BFMTV, publié le dimanche 06 août 2017 à 17h37

Un an après l'incendie d'un bar à Rouen qui avait fait 14 morts, un hommage aux victimes est organisé ce dimanche devant le lieu du drame. Mis en examen, les gérants sont en attente d'un éventuel procès, prévu au plus tôt pour 2018.



Il y a un an, dans la nuit du 5 au 6 août, 14 jeunes, trouvaient la mort dans l'incendie du bar "Au Cuba libre" à Rouen, un établissement qui dérogeait aux règles de sécurité les plus élémentaires. Un hommage aux victimes, organisé par leurs familles, aura lieu dimanche devant le bar, dont les deux gérants ont été mis en examen.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Un an après l'incendie du Cuba Libre à Rouen, les proches des victimes leur rendent hommage
  • personnellement, je trouve indécent les paroles de cet homme, il doit oublier que durant certaines guerres, dans certains lieux, des personnes innocentes ont également été brulées vives, mais la , pas un mot pour eux, cet homme me semble bien inhumain et égoiste

  • c'est inadmissible de voir la lenteur de la justice pour ce crime !!! quant aux responsables des commissions de sécurité, maire, pompiers etc....devant les tribunaux avec les propriétaires des lieux

  • A quoi ca sert, on les connaissait pas

  • Les décès sont toujours terribles pour les familles . Surtout quand ce sont des personnes jeunes . Toutes mes condoléances aux familles .

  • une petite gifle innexcusable en tole immédiatement : 12 victimes de l irresponssabilite et de l inconcience et toujours libres ?

    Ils sont libres provisoirement ( ce ne sont pas des terroristes ) mais risquent la prison à leur procès prochain . C'est notre système judiciaire . Et puis , les détenus sont déjà 5 ou 6 par cellule , alors ...