Trois départs de feu dans les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes

Trois départs de feu dans les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes
Un Canadair à Bormes-les-Mimosas le 26 juillet 2017.

Orange avec AFP, publié le mardi 01 août 2017 à 17h32

Le sud de la France de nouveau frappé par les incendies. Dans les Bouches du Rhône, les pompiers déplorent deux départs de feu mardi 1er août, l'un dans le secteur d'Aix-en-Provence, l'autre à Lavalduc, à proximité d'Istres.

Les deux incendies seraient maîtrisés.



Selon La Provence, un quartier a été évacué à Istres ou le plan de sauvegarde communal a été déclenché.



Le service Départemental d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône indique sur Twitter que 200 pompiers sont engagés contre le sinitre. "Fermez portes et fenêtres. Beaucoup de fumées sur la ville", précisent les pompiers sur le réseau social.



Peu avant 18 heures, France Bleu Provence indique que "selon le lieutenant colonel Monet des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône, ce feu ne progresse plus". 25 hectares seraient partis en fumée.

En début d'après-midi, un autre incendie s'est déclaré entre Aix-en-Provence et Eguilles cette fois. Les pompiers conseillaient sur Twitter d'éviter la D7 et demandaient aux riverains de fermer portes et fenêtres et d'ouvrir les portails. Selon La Provence, le feu n'évoluait plus à peu avant 17 heures. "Selon le dernier bilan, un peu moins de 20 hectares sont partis en fumée", détaille le quotidien du Sud.





A 16h32, les pompiers indiquaient sur Twitter que leur action portait ses fruits à Aix-en-Provence mais que le combat continuait à Istres. 20 hectares auraient déjà brûlé.



INCENDIE DANS LES ALPES-MARITIMES

Dans les Alpes-Maritimes, un départ de a également été signalé dans le secteur de Spéracèdes et Cabris, dans l'arrière-pays de Grasse.






La préfecture a précisé que 260 pompiers sont engagés contre ce feu. L'incendie "est situé dans une zone boisée et ne menace aucune habitation", a indiqué la préfecture des Alpes-Maritimes, cité par Nice Matin.

Quatre Canadair et trois hélicoptères bombardiers d'eau étaient également sur place pour renforcer les équipes au sol.



Un journaliste de Nice Matin a annoncé peu avant 19 heures que "le feu était fixé" selon le colonel Frédéric Gosse des sapeurs-pompiers.
Les 250 sapeurs-pompiers dépêchés sur place y passeront la nuit afin de surveiller l'évolution de la situation et éteindre les derniers foyers.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU