Trésor de Kadhafi : un couple de Limoges écoulait des milliers de billets

Trésor de Kadhafi : un couple de Limoges écoulait des milliers de billets©Panoramic
A lire aussi

, publié le mercredi 07 octobre 2020 à 10h36

Le couple a été interpellé début octobre avec 20 000 euros de billets "moisis", nous raconte Le Parisien. Ils en avaient déjà écoulé le double depuis janvier.
 
Le trésor de Kadhafi est-il en train de rendre sa vérité ? Le Parisien nous révèle qu'une partie de l'argent, qui avait disparu après le pillage de la banque du leader libyen, a transité notamment par la France.

Et pour cause, un couple originaire de Limoges écoulait depuis plusieurs mois des milliers de billets "moisis" ou en très mauvais état provenant de la banque libyenne.
 
Tout commence en janvier 2020 selon nos confrères. Un homme âgé de 39 ans est interpellé en Belgique avec 15 000 euros en petites coupures libyennes "abîmées". Mais les enquêteurs s'intéressent très vite à sa maîtresse, déjà connue pour "escroqueries à travers des sociétés-écrans". Chez elle, ils découvrent plus de 20 000 euros et que, dans les mois précédents, elle était déjà parvenue à écouler "40 000 euros". Originaire de Turquie, elle faisait des voyages entre le pays et la France et ramenait des billets libyens "sur le sol européen".
 
Financement des rebelles
 
Car l'affaire de ce trésor remonte à 2017. Les rebelles libyens tentent de piller la banque de Mouammar Kadhafi et découvrent à l'intérieur 160 millions d'euros en grosses coupures. Parmi ces 160 millions, 80 serviront à financer les rebelles pour acheter des armes et du matériel. Le reste sera placé en lieu sûr. Mais les autres 80 millions partent dans la nature, abîmés à la suite des bombardements qu'a subi la banque. "En plus d'être un peu effacés ou noircis, certains sont comme du parchemin, car pour les nettoyer ou les décoller, des produits abrasifs ont été utilisés", indique une source proche de l'enquête citée par Le Parisien. Cependant, la quasi-totalité des billets est vendue "20 à 40 % de sa valeur faciale à la mafia turque".


 
Série de billets interdite
 
Les billets réapparaîtront en Europe dès 2018, souvent dans le porte-monnaie de gens qui se sont fait payer au noir avec cet argent. Selon les enquêteurs, des malfrats vont alors faire des allers-retours fréquents avec la Turquie pour racheter "cet argent sale" à une valeur plus faible et tenter ainsi de les écouler en France ou en Allemagne. Bien que la série de billets soit interdite, certains malfaiteurs parviennent à passer à travers les mailles du filet. C'est le cas de cette femme de Limoges, qui s'était déclarée comme vendeuse sur les marchés. Rien de plus simple alors pour elle d'écouler les coupures détériorées. Elle a été placée sous contrôle judiciaire tout comme son compagnon. Les enquêteurs espèrent désormais remonter la filière en Turquie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.