Traité de "vendu" parce que noir, un policier porte plainte

Traité de "vendu" parce que noir, un policier porte plainte
Le rassemblement pour Adama Traoré a réuni près de 20.000 personnes devant le tribunal judiciaire de Paris

, publié le jeudi 04 juin 2020 à 19h00

Le gardien de la paix faisait partie des effectifs mobilisés pour gérer le rassemblement pour Adama Traoré, mardi 2 juin, devant le tribunal judiciaire de Paris.

La séquence avait fait le tour des réseaux sociaux. Un policier noir insulté à Paris en marge de la manifestation pour Adama Traoré a déposé plainte, selon un tweet du préfet de police Didier Lallement en date de jeudi 4 juin.

Une vidéo devenue virale montrait ce fonctionnaire, membre de la DOPC (direction de l'ordre public et de la circulation), casqué, impassible face à des manifestants scandant en choeur à son adresse : "vendu!".

Il faisait partie des effectifs des forces de l'ordre venus encadrer cette manifestation interdite devant le nouveau palais de justice de Paris qui a rassemblé 20.000 personnes, selon la préfecture de police (PP). "Soutien total au fonctionnaire de la PP qui a fait l'objet de propos abjects lors de la manifestation du 2 juin. Il a porté plainte et je m'y associe. Son calme et sa dignité sont un exemple qui nous honore", a tweeté Didier Lallement.


La mort du noir américain George Floyd a relancé en France les critiques contre la police accusée de violences et de racisme. Mardi, le comité Adama Traoré, du nom de ce jeune homme noir décédé en 2016 après une interpellation par des gendarmes, a fait le parallèle entre les deux affaires. "Il n'y a pas de race dans la police, pas plus que de racisés ou d'oppresseurs racistes. Il y a des fonctionnaires qui s'engagent pour la liberté, l'égalité et la fraternité et cela au quotidien !", a ajouté le préfet de police.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.