Trafic de drogue : Gérald Darmanin veut des opérations de police "chaque semaine"

Trafic de drogue : Gérald Darmanin veut des opérations de police "chaque semaine"
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, lors d'une opération anti-drogue à Choisy-le-Roi, en Seine-Saint-Denis.

, publié le mercredi 02 septembre 2020 à 12h25

Mardi, "une dizaine d'opérations proactives" ont été menées dans plusieurs quartiers dits difficile, ce qui a conduit à "33 gardes à vue" et à la "saisie de 12 armes et plus de 4kg de stupéfiants", a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur.

Gérald Darmanin l'assure : il n'est "pas là pour regarder passer les trains". Pour lutter contre les trafics de stupéfiants, le ministre de l'Intérieur a ainsi demandé mercredi 2 septembre à la police et à la gendarmerie de mener "chaque semaine" dans les quartiers dits difficiles des "opérations proactives".



Invité de France 2, il a annoncé que la veille "une dizaine" de ce type d'opérations avaient été menées dans plusieurs quartiers, ce qui a conduit à "33 gardes à vue" et à la "saisie de 12 armes et plus de 4kg de stupéfiants". "Chaque semaine, il faut refaire ces opérations", a-t-il martelé.

Mardi, l'amende forfaitaire de 200 euros pour les consommateurs de stupéfiants a été généralisée sur l'ensemble du territoire. "Ce qui compte, ce sont les actes", a-t-il insisté, alors que la droite et l'extrême droite lui reprochent un manque de résultats. En août, il avait promis que cette amende, qui sera appliquée "partout en France, dans les quartiers de Créteil comme dans le XVIe arrondissement de Paris", était une "technique qui consiste à tuer tout trafic de drogue".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.