Trafic de crack en plein Paris : le cri d'alarme des habitants à bout de nerfs !

Trafic de crack en plein Paris : le cri d'alarme des habitants à bout de nerfs !©Pixabay

publié le lundi 28 juin 2021 à 13h45

La situation se tend dans le XVIIIe arrondissement de Paris, situé au nord de la capitale française. Depuis mi-mai, les consommateurs de crack du nord-est parisien ont été regroupés dans un lieu appelé le Jardin d'Eole. Depuis, les incidents se multiplient et les riverains font entendre leur colère.

Les citoyens qui vivent autour du jardin d'Eole, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, n'en peuvent plus, rapporte CNews. Depuis la mi-mai, la ville de Paris et la préfecture de police ont poussé les consommateurs de crack du nord-est parisien à quitter la place Stalingrad, située dans le XIXe arrondissement voisin pour ce quartier jugé "moins résidentiel", car plus vert. Une décision qui provoque la colère des habitants de ce quartier, situé au nord de la capitale française, qui estiment être la dernière roue du carrosse et être mis en danger.


Depuis plusieurs semaines, les incidents se multiplient dans le jardin public. Tirs de mortiers, agressions d'enfants, viols et multiples bagarres se sont déroulés dans le jardin d'Éole, où les autorités tolèrent donc ces personnes malades et en extrême déshérence. Un dispositif provisoire qui n'a que trop duré pour les riverains alors que la municipalité et la préfecture échouent toujours à trouver une solution.

Lueur d'espoir

Selon CNews ce lundi, une évacuation devrait avoir lieu dans la nuit du 30 juin au 1er juillet. La maire de Paris, Anne Hidalgo, avait demandé le 7 juin que le jardin soit rendu "aux riverains, aux usagers et aux enfants", avant la "fin juin". Mais les toxicomanes seront-ils hospitalisés et soignés ? Ou seront-ils transférés, comme évoqué par Le Parisien, sur les friches voisines Ordener-Poissonnier ou dans le XIIe arrondissement vers Bercy-Charenton ? 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.