Tours : une épreuve du concours infirmier annulée pour 1.800 candidats à cause d'une erreur de copie

Tours : une épreuve du concours infirmier annulée pour 1.800 candidats à cause d'une erreur de copie
Des infirmières en formation au CHU d'Angers (illustration)

Orange avec AFP, publié le jeudi 06 avril 2017 à 13h25

Il va falloir remettre le couvert. Près de 1.800 candidats au concours de l'Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) de Tours vont devoir repasser une épreuve, la faute à une erreur pendant la distribution des sujets.

Ils sont convoqués samedi 8 avril pour une deuxième composition dans le cadre de l'épreuve des tests psycho-techniques.

PAS DE DÉDOMMAGEMENT

Le 11 mars dernier, lors de la première "séance" de l'épreuve, quelques copies contenaient des sujets qui n'étaient pas destinés aux candidats (et par conséquent aux correcteurs). L'erreur remarquée, trop tardivement, a créé une "rupture d'égalité", estime la direction du CHRU de Tours, qui invoque ce motif pour justifier l'annulation de l'épreuve. "Cela créait une situation de rupture d'égalité entre les candidats et on voulait assurer une égalité de traitement entre eux. En plus, si on avait laissé perdurer cette erreur et s'il y avait eu un recours, tout le concours aurait pu être annulé. Les conséquences auraient été plus dommageables", détaille la DRH adjointe du CHRU en charge des écoles, à France Bleu, qui rapporte l'information jeudi 5 avril.


Problème, cette "rupture d'égalité" en cause une autre : "On sait que des salariés se présentent au concours, est-ce qu'ils vont pouvoir être libérés ? Pas sûr. Celui qui habite à 800 kilomètres, est ce qu'il va avoir les moyens de se payer à nouveau un ticket de train ? Pas sûr", explique une représentante du syndicat Sud Santé Sociaux, réclamant à ce que les frais de dossier (entre 100 et 150€) ainsi que les frais de déplacement soient remboursés. Si elle dit regretter la situation, la direction du CHRU de Tours écarte pour le moment tout dédommagement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.