Tour de France : les goodies de la caravane sous le feu des critiques

Tour de France : les goodies de la caravane sous le feu des critiques
La caravane du Tour en juillet 2017.

, publié le dimanche 30 juin 2019 à 17h00

Des élus et ONG ont publié une tribune fustigeant les millions de petits cadeaux publicitaires lancés par la caravane publicitaire, qui polluent les routes du Tour de France.

Qui n'a jamais eu son bob Skoda, Cochonou, son décapsuleur Perrier ? Ces objets sont les symboles de la carane publicitaire du Tour de France, attendue avec impatience sous un soleil souvent brûlant. 

Précédant le peloton de coureurs, les véhicules composant cette cohorte bigarrée lancent aux spectateurs toutes sortes de petits cadeaux publicitaires, qui s'arrachent sur le bord des routes, même si nombre d'entre eux finissent dans les caniveaux ou les fossés. 

18 millions de "pitoyables breloques fabriquées en Chine" 

C'est ce qui révolte des députés du centre (MoDem, LT, LREM), qui se sont associés à cinq ONG qui luttent contre la surconsommation de plastique et la pollution qu'elle engendre.  "Ce sont 18 millions de "goodies" qui sont distribués et jetés dans la nature", dénonce la tribune.

"Les 'goodies' ? De pitoyables breloques en plastique fabriquées en Chine, trop souvent sous blisters, ces terrifiants emballages plastiques inutiles. Tous ces gadgets en plastique, qui ne servent à rien, sont semés chaque année sur les routes de France, comme si tout cela était normal."



Si l'existence même de la caravane publicitaire n'est pas remise en cause par les signataires, c'est son mode de fonctionnement qui est tancé. "Nous demandons (...) de réfléchir à un tour plus écolo avec une caravane publicitaire débarrassée de ces objets plastiques dont nous n'avons pas besoin".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.