Toulouse : une employée d'Ephad soupçonnée d'avoir volé des dizaines de bijoux

Toulouse : une employée d'Ephad soupçonnée d'avoir volé des dizaines de bijoux ©Panoramic

publié le mercredi 10 novembre 2021 à 21h05

Employée intérimaire dans des Ephad de la région de Toulouse, une femme serait soupçonnée d'avoir dérober les bijoux de plusieurs résidents, explique La Dépêche.  

Souvent très âgés et parfois très dépendants, les personnes résidant en Ephad ne peuvent compter que sur le personnel de leur résidence dans les tâches quotidiennes. Une dépendance dont a lâchement profité une employée intérimaire.

En effet, cette dernière a reconnu avoir volé des bijoux dans les chambres des résidents. Son statut lui permettait d'accéder directement aux effets personnels des victimes. La Dépêche précise que celles-ci sont des personnes âgées de 65 à 90 ans et très dépendantes. Depuis la mi-septembre, une plainte avait été déposée auprès des policiers. Deux résidences, l'une à Toulouse et l'autre à Colomiers, avaient signalé des vols.  



L'employée bientôt au tribunal 

Chargé de l'enquête, l'unité des atteintes aux biens de la Rive gauche ont découvert que l'employée avait publié des annonces pour des ventes sur un célèbre site internet de commerce en ligne. Interpellée ce mardi 9 novembre à son domicile, la femme de 37 ans a reconnu les faits qui lui étaient reprochés. Placée, dans un premier temps, en garde à vue, l'employée est désormais convoquée par la justice dans le cadre d'une procédure dite de « plaider-coupable ».  

 Des phénomènes pas si isolés 

Malheureusement, il est facile de profiter de la faiblesse des personnes âgées pour leur causer préjudice. En mai 2021, trois salariés d'une maison de retraite de Rosny-sous-Bois en Seine-Saint-Denis avaient été condamnés à des peines de prison allant de 1 à 2 ans, pour une affaire de vol de cartes bancaires et de chéquiers sur des pensionnaires, rapportait le Parisien.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.