Toulouse : troisième fusillade mortelle en 3 semaines

Toulouse : troisième fusillade mortelle en 3 semaines

Une homme a été tué par balles ce samedi matin à Toulouse (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 02 juillet 2016 à 12h55

- Un homme a été tué par arme à feu ce samedi matin dans un bar de nuit situé en plein centre de Toulouse (Haute-Garonne). C'est la troisième fusillade mortelle en moins de trois semaines dans la ville rose.

-

La victime, âgée d'une trentaine d'années, a été abattue vers 6h30 dans "Le Reggae Pub", rue des Trois Piliers dans le quartier Arnaud Bernard (centre de Toulouse). Plusieurs témoins ont assisté à la scène. L'agresseur a pris la fuite. Les pompiers ont tenté en vain de réanimer le blessé mais il est décédé sur place, selon le centre opérationnel départemental d'incendies et de secours (Codis).

Selon France 3 Midi Pyrénées et La Dépêche du Midi, un groupe sorti du Reggae Pub a ensuite blessé un individu à coup de couteau, deux rues plus loin. Ce dernier a été transporté à l'hôpital mais ses jours ne seraient pas en danger.

DEUX PERSONNES TUÉES EN JUIN

Le Service régional de la police judiciaire (SRPJ) a été saisi des deux affaires. Il avait déjà été chargé des investigations sur la mort de deux autres hommes tués dans des circonstances similaires à Toulouse, les 14 et 21 juin. Le soir de la Fête de la musique, dans le quartier du Mirail, un Russe d'origine tchétchène avait également été abattu. Un autre homme qui se trouvait en sa compagnie avait lui été blessé. Les deux hommes se trouvaient dans la rue parmi un groupe de six personnes quand des individus à bord de deux scooters avaient ouvert le feu sur le groupe, avant de prendre la fuite.

Une semaine plus tôt, dans la nuit du 14 juin, c'est un quadragénaire, connu de la justice pour trafic de cigarettes et de stupéfiants, qui avait été abattu de plusieurs balles par des hommes cagoulés dans le bar "Tout va bien" situé dans le quartier Bonnefoy. Selon l'autopsie, l'homme est décédé d'une balle dans la tête. Le parquet a également précisé que "quatre stigmates" de blessures "par armes à feu" avaient également été trouvés "dans les jambes de la victime".

"UNE VILLE AVEC DES GUERRES DE TERRITOIRES"

Le syndicat policier Unité SGP a déploré ce samedi 2 juillet que Toulouse devienne au fil des mois une ville ou à l'évidence circulent les armes à feu, où des règlements de comptes et des vengeances se concrétisent par des exécutions en pleine rue, une ville avec des guerres de territoires menées sur un enjeu financier considérable lié à une économie souterraine lucrative". "La police nationale est en grande difficulté à Toulouse tant pour anticiper que pour réagir face à ce déferlement de violence", ajoute le secrétaire régional Didier Martinez.

"Certes, la métropole toulousaine est loin derrière Marseille, cependant dans la cité phocéenne dès les premières années lorsqu'était constaté le phénomène des assassinats de rue, à chaque visite ministérielle était annoncé un abondement d'effectifs" tandis que "Toulouse ne cesse de perdre des personnels", a ajouté le syndicat, qui estime que "150 policiers font défaut" dans la ville rose.
 
94 commentaires - Toulouse : troisième fusillade mortelle en 3 semaines
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]