Toulon : le policier qui a frappé des manifestants avait déjà été sanctionné par le passé

Toulon : le policier qui a frappé des manifestants avait déjà été sanctionné par le passé
Un policier face à des "gilets jaunes" (illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 06 janvier 2019 à 19h33

Didier Andrieux est d'ailleurs critiqué par certains de ses collègues pour ses méthodes parfois directes.

Didier Andrieux, un officier de police, promu de la Légion d'honneur, a été filmé en train de frapper plusieurs personnes en marge d'une manifestation de "gilets jaunes" samedi 6 janvier 2019, à Toulon.



Le commandant divisionnaire, "actuellement responsable par intérim des 400 policiers en tenue de Toulon". Sur la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on le voit en tenue mais tête nue, donner plusieurs coups de poing au visage d'un homme plaqué contre un mur, avant que d'autres fonctionnaires ne s'interposent.

Une sanction "très indulgente"

Des faits de violence pour lesquels il avait déjà été sanctionné par sa hiérarchie il y a deux ans, révèle Le Parisien.



Le commandant divisionnaire avait alors fait une "manchette" à un major de police dans les locaux de la sûreté départementale à Toulon. Selon les informations du Parisien, le major avait eu l'arcade sourcilière et le nez fracturés.

Didier Andrieux avait alors écopé d'un simple avertissement, une sanction jugée "très indulgente", selon un policier toulonnais.

Le commandant a participé à toutes les opérations de sécurisation des manifestations de "gilets jaunes" à Toulon et est bien connu des manifestants, selon le procureur, qui ajoute que "certains s'en sont pris violemment à lui samedi".

Le préfet du Var a saisi l'IGPN (inspection générale de la police nationale). "Dans le cadre de mes responsabilités administratives, j'ai saisi l'IGPN afin qu'une enquête permette de faire toute la lumière sur les suspicions de violences policières à Toulon", a tweeté dimanche soir Jean-Luc Videlaine, préfet du Var.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.